Radio Orient : la radio qui fait le lien entre l’Orient et l’Occident depuis 30 ans

 Radio Orient : la radio qui fait le lien entre l’Orient et l’Occident depuis 30 ans

Jamil Shalak


Radio Orient fête ses trente ans ! En 1987, on entend sur les ondes “La Marseillaise” au réveil, l’appel à la prière le vendredi midi en direct de la Mecque et la messe de Noël. Trente ans après, Radio Orient se positionne parmi les radios les plus écoutées de France. 


Derrière cet exploit se cache Raghid El Chammah. En 1981, le jeune Franco-libanais âgé alors de 24 ans, a pour but de créer une radio dynamique, moderne, ouverte sur le monde… une radio qui alterne hit du moment, aussi bien oriental que occidental et programmes religieux, avec des émissions donnant la parole aux sommités de la politique française et aux grandes personnalités du monde arabe. Bref, un trait d’union entre l’Orient et l’Occident.


 


“Radio Orient est une radio généraliste à fort contenu informatif”, nous explique Jamil Shalak qui dirige aujourd’hui la radio. “On répond aux besoins de l’ensemble de la communauté arabe de France, mais aussi de la communauté française qui a des affinités avec les cultures arabes”.


 


Des radios communautaires axées sur l’Orient ou le Maghreb ? Il en existe un bon nombre: Beur FM, France Maghreb 2, RFI Afrique… Comment Radio Orient a su faire la différence ? “Ce qui compte pour nous c’est l’actualité, c’est ce qui mettra en avant tel ou tel pays aux informations du jour, on a interdit les éditos et on est anti-scoop” nous dit son directeur, avant d’ajouter “on propose des programmes diversifiés en arabe et en français, qui traitent de sujets que les auditeurs n’entendent pas ailleurs”.


 


D’ailleurs pendant trente années la radio a proposé à ses auditeurs des émissions phares telles que “ Rencontres”, “ Confessions”, “Pluriel” ou encore “Boulevard des auditeurs”. Cette dernière par exemple rassemble des experts tels que des psychologues ou des sociologues, des députés, des chercheurs ou des présidents d’associations… pour discuter d’un thème précis, avec la participation des auditeurs. Le secret du succès d’une telle émission ? “Les gens comprennent qu’on parle d’eux, d’un problème qui les concerne, ça va forcément les intéresser”.


D’un autre côté, la radio se fait aussi remarquer par ses invités, notamment pendant les émissions politiques. Tout le monde a droit à son temps de parole, “on a même déjà reçu Marine Le Pen” se souvient Jamil Shalak.


Si aujourd’hui Radio Orient cartonne, elle a failli ne jamais voir le jour. Et lorsque celle-ci était au plus bas, c’est l’ancien premier ministre libanais, Rafic Hariri qui l’a sauvée. L’homme d’affaires voyait en elle plus qu’une simple radio. Au moment où l’Institut du monde arabe voyait le jour, il était inconcevable de laisser couler une entreprise de presse arabe.


Radio Orient regroupe aujourd’hui une quinzaine de journalistes (correspondants, présentateurs de journaux ou d’émissions en studio) qui se relaient à l’antenne 24h/24. On compte plus d’une dizaine de fréquences en France : de Paris à Toulon en passant par Annemasse, Bordeaux et Lyon. L’ouverture d’une antenne est prévue pour bientôt à Strasbourg. Son rayonnement ne s’arrête pas aux frontières françaises, Radio Orient diffuse également dans une dizaine de pays à l’étranger, de Londres à Beyrouth, mais aussi à Genève ou à Damas.


Emna Guizani

Emna Guizani