Palestine.Israël prolonge la détention sans procès de Khalida Jarrar, députée palestinienne

La cour militaire israélienne a décidé, ce mardi 2 janvier 2018, de prolonger la détention administrative de la députée Khalida Jarrar pour encore 6 mois.

Israël a prolongé de six mois la détention sans procès de Khalida Jarrar, une députée palestinienne, portant à au moins un an sa durée totale, a annoncé ce mardi 2 janvier l'armée israélienne.

Khalida Jarrar, 54 ans, a été arrêtée le 2 juillet pour ses activités supposées au sein du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), un mouvement considéré comme "terroriste" par Israël. Elle avait été libérée de prison un an auparavant.

Les accusations exactes portées à son encontre sont confidentielles, comme c'est le cas avec les ordres israéliens de détention administrative, qui autorisent la détention sans procès pour des périodes de six mois renouvelables indéfiniment. 

Membre du Parlement palestinien élu en 2007, Mme Jarrar s'était vu infliger en juillet dernier une peine de six mois de détention administrative. Le 24 décembre, sa détention a été prolongée de six mois "après que le personnel de sécurité eut estimé qu'elle représentait toujours une menace importante", a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

"La décision de maintenir Jarrar en détention administrative a été prise en dernier recours, après que l'officier militaire ayant signé le mandat d'arrêt eut obtenu des informations confidentielles justifiant clairement la menace qu'elle représente", a ajouté l'armée.

Emprisonnée plusieurs fois, Khalida Jarrar avait été libérée en juin 2016, après avoir passé 14 mois dans une prison israélienne pour avoir, selon Israël, encouragé des attaques contre des Israéliens.

L'Etat israélien se sert de la détention administrative comme une véritable politique depuis 1948, et y a progressivement eu recours dans tous les territoires palestiniens conquis depuis 1967.

Selon l'ONG palestinienne Addameer, quelque 6.150 Palestiniens sont actuellement détenus dans les prisons israéliennes, dont 450 en détention administrative, dont l'avocat franco-palestinien Salah Hamouri arrêté le 23 août dernier à son domicile de Jérusalem. 

Mme Jarrar est la 11e membre du Parlement palestinien actuellement emprisonnée, selon le Club des prisonniers palestiniens.

D'après la même source, le député palestinien du Hamas Nasser Abdel Jawwad a été arrêté plus tôt cette semaine à Salfit, en Cisjordanie occupée. L'armée n'a pas souhaité confirmer cette information dans l'immédiat.

Nadir Dendoune

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer