Justice.Nouveau rebondissement dans le procès de Saâd Lamjarred

FETHI BELAID / AFP

La cour d’appel de Paris a infirmé, mardi 21 janvier, l’ordonnance rendue en avril dernier par la juge d’instruction de renvoyer Saâd Lamjarred devant la Cour d’assises pour le viol présumé de Laura Prioul, 23 ans, à l’hôtel Marriott à Paris, le 26 octobre 2016. 

La juge avait requalifié les faits en agression sexuelle et violence. Ainsi, Saâd Lamjarred était de facto renvoyé devant le tribunal correctionnel.

« Nous sommes satisfaits de cette décision. La chambre de l’instruction a fait une lecture et une analyse rigoureuses des faits, et n’a pas suivi le parquet qui demandait la confirmation du renvoi en correctionnelle. Le viol est un crime, c’est la Cour d’assises qui est compétente », se félicite Jean-Marc Descoubes, avocat de la plaignante, qui avait interjeté appel.

De leur côté, les avocats du chanteur marocain, Thierry Herzog et Jean-Marc Fédida, entendent faire un pourvoi en cassation afin d’éviter un procès d’assises à leur client. Saâd Lamjarred, 34 ans, a toujours plaidé non coupable, et contesté tout acte sexuel et toute violence sur la présumée victime.

Saâd Lamjarred était  poursuivi pour viol et violences aggravées. Le chanteur marocain avait été interpellé et placé en garde à vue, suite à une plainte déposée à son encontre par une femme qui l’accusait d'agression sexuelle.

Les faits remontent à la nuit du 25 au 26 octobre 2016, lorsqu’une jeune femme de nationalité française avait quitté au petit matin la chambre de l’hôtel Marriott situé sur les Champs-Elysées pour déposer plainte au commissariat du 17è arrondissement de Paris pour « viol et séquestration ».

Le chanteur devait se produire à Paris samedi 29 octobre 2018, au Palais des Congrès, un spectacle qui n’a jamais eu lieu.

>> Lire aussi :

Le chanteur marocain Saâd Lamjarred placé en détention

Saâd Lamjarred de nouveau arrêté pour viol présumé

Le parquet de Paris fait appel de la remise en liberté de Saad Lamjarred

Saâd Lamjarred maintenu en détention provisoire

La cour d'appel de Paris confirme le placement en détention provisoire de Saâd Lamjarred

Dupond-Moretti reprend l’affaire Lamjarred

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer