Maroc.Démantèlement à Nador d’un réseau de traite humaine

Maroc/Nador - 18 juin 2019. Les deux embarcations pneumatiques devant être portées aux côtes de Nador pour organiser des opérations de migration clandestine, trouvées dans un camion, à la station de péage, à l’entrée de la ville de Guercif.

Quatre individus ont été arrêtés mardi 18 juin à Nador, pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans l’organisation de la migration clandestine et la traite humaine.

Cette opération policière a été réalisée en coordination avec les services de la Gendarmerie royale et sur la base d’informations précises fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire. Les recherches et investigations se sont soldées par l’arrestation du conducteur d’un camion chargé de fourrages, au niveau de la station de péage de l’autoroute, à l’entrée de la ville de Guercif, avec à son bord deux embarcations pneumatiques qui devraient être portées aux côtes de Nador, pour organiser des opérations de migration clandestine.

Trois autres individus ont été arrêtés aussi dans la région de Tiztoutine aux environs d’Al Aroui, pour leur implication présumée dans l’organisation d’opérations de migration illégale à travers des voies maritimes.

Les investigations réalisées dans le cadre de cette affaire ont permis la saisie du camion et des deux embarcations, ainsi que trois voitures portant des plaques d’immatriculation falsifiées qui devraient servir à des activités criminelles, a fait savoir la même source.

C’est le deuxième coup de filet à Nador,  après l’arrestation de cinq membres d’un réseau d’immigration illégale et la traite d’êtres humains sur la base d’informations précises fournies par la DGST, le mois de mai dernier. Cette opération s’était soldée par l’arrestation, en flagrant délit, du chauffeur d’un autocar de transport routier, recherché au niveau national pour des affaires de facilitation de l’immigration clandestine, alors qu’il transportait cinq Subsahariens.

Quatre autres complices natifs de Nador et de la commune avoisinante de Bni Oukil, soupçonnés de liens avec ce même réseau criminel avaient été arrêtés aussi.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer