Maroc/Europe. Une migration en quête de retour

Les premiers résultats de l'enquête nationale sur la migration internationale, réalisée entre 2018 et 2019, a révélé les caractéristiques socio-démographiques et économiques des migrants actuels et des migrants de retour, ainsi que les intentions d’émigrer des personnes non-migrantes.

Réalisé par le Haut Commissariat au Plan (HCP), cette enquête a esquissé le profil type des migrants marocains. Il s’agit pour la plupart, des hommes âgés de 25 ans en moyenne, célibataires, qui partent pour des études supérieures ou dans le but de se trouver un gagne-pain. Basé sur un échantillon représentatif de 11.780 migrants actuels, l’enquête révèle que plus des deux tiers d'entre-eux sont des hommes (68,3%), et qu'un sur quatre migrants actuels est un jeune âgé de 15 à 29 ans (27,0%). 

Toujours selon le HCP, l’Europe prédomine en tant que destination d’émigration avec une part de 86,4%. La France vient en première position avec 31,1%, suivie par l’Espagne (23,4%) et l’Italie (18,7%). L’Amérique du Nord attire 7,4% de ces migrants (3,8% pour le Canada et 3,6% pour les USA) et les pays Arabes 4,2%.

Dans l’ensemble, 2 sur 3 migrants actuels (64%) exercent une activité professionnelle dans leur pays d’accueil. Sur le plan du statut professionnel, plus de 8 sur 10 (82,2%) sont des salariés, 69,4% avec contrat et 12,8% sans contrat. La part des indépendants est de 10,4% et celle des employeurs de 3,3%.

De plus, 42,3% des migrants actuels ont déclaré avoir transféré de l’argent aux membres de leur ménage d’attache ou à d’autres personnes au Maroc au cours des 12 derniers mois précédant l’enquête, et seulement 3,9% d'entre eux ont déclaré avoir réalisé des projets d’investissement au Maroc. Les principaux secteurs d’investissement sont l’immobilier (40,7%), l'agriculture (19%), la construction (16,6%), le commerce (5,5%), la restauration et les cafés (4,5%) et d'autres services (6%).

L’enquête a également couvert un échantillon représentatif de 4.635 migrants de retour. Ces derniers sont définis comme étant "tout membre du ménage enquêté, né au Maroc, qui a vécu à l’étranger pendant au moins 3 mois et qui est rentré au Maroc depuis le 1er janvier 2000, et qui était âgé de 15 ans ou plus à son retour".  Selon les résultats de l’enquête, le nombre total de ces migrants au Maroc s’élève à 187.566 individus. 81,2% d’entre eux résident dans les villes.

Dans le détail, cette tranche est composée de 71,9% d'hommes et de 28,1% de femmes. Le retour de migration touche tous les âges, quoique plus élevé parmi les jeunes âgés de 15 à 39 ans (52,5%). Une fois encore, la France, l'Italie et l'Espagne, principaux pays d’accueil des marocains résidant à l’étranger, sont également les principaux pourvoyeurs en migrants de retour avec respectivement 32%, 22,2% et 19,1%.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer