Maroc.Le rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger pour bientôt

chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani

Les autorités marocaines étudient plusieurs scénarii pour le  rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger, a affirmé mercredi 20 mai  à Rabat le chef du gouvernement, Saâdeddine El Othmani.

“Les scenarii relatifs à ce dossier sont fin prêts et j’espère que la bonne nouvelle sera prochainement annoncée”, a déclaré M. Otmani, lors d’une séance plénière de la Chambre des représentants consacrée à la discussion de son exposé sur “la gestion du confinement pour l’après 20 mai”. El Otmani a affirmé que le fait de ne pas autoriser les Marocains bloqués à l’étranger, parmi lesquels se trouvent des parlementaires et de hauts responsables, à rentrer au pays est “une décision d’Etat”. Des citoyens marocains sont également bloqués dans certaines villes et veulent visiter leurs proches, a relevé M. El Otmani, notant que “le contexte du confinement sanitaire implique parfois des décisions douloureuses, mais nécessaires”.

Selon M. El Otmani  le gouvernement a travaillé depuis le début de la crise sur tous les scenarii de rapatriement et pris toutes les dispositions pour que cette opération se déroule dans les meilleures conditions, notamment en termes de lutte contre la propagation du virus. Le gouvernement  a mobilisé les départements compétents pour la mise sur pied de cellules de crise pour un suivi constant du dossier. 150 cellules d’accompagnement et de suivi ont été créées, dont une centaine au niveau des ambassades et des consulats du Royaume.

Selon le chef du gouvernement, près de 31.800 citoyens ont été recensés, alors que les consulats et ambassades ont pris en charge les frais d’hébergement de 6.573 d’entre eux, mais aussi les frais de soins de centaines d’autres.

L’opération, censée être d’ordre humanitaire, consistait à faciliter le retour des Marocains bloqués à Sebta et Melilla au lendemain de la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Espagne suite à la pandémie du coronavirus. Entamée vendredi dernier, elle a néanmoins été suspendue  lundi 18 mai, en attendant que les autorités compétentes se mettent d’accord sur le nombre exact des personnes éligibles à cette opération.

Selon des sources proche du dossier, il ya quelques jours l’opération de rapatriement de Marocains des deux présides occupés de Sebta et Melilla avait été ajournée. Le nombre de 420 individus établi par les autorités marocaines avait été  gonflé par les autorités des présides occupés  qui veulent en faire partir 1.300. 140 personnes  sont encore bloquées à Melilla  alors que 200 Marocains ont pu regagner le Royaume au cours du week-end dernier  à travers le poste frontalier de Béni Ansar. Les rapatriés ont été confinés dans un hôtel à Saadia. Un d’entre eux a été testé positif du Covid 19.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer