Maroc. Un blessé lors d’une opération d’interception d’une embarcation transportant des migrants

Un homme a été blessé, au large de Larache, lors d’une opération d’interception d’une embarcation transportant des migrants marocains, dans la nuit de mardi à mercredi. La Marine royale a ouvert le feu sur le bateau qui transportait 58 personnes.

En dépit des tirs de semonce d’usage, « l’embarcation à moteur qui transportait 58 migrants dissimulés sous une bâche a effectué une manœuvre hostile ce qui a poussé le bateau garde-côte à tirer sur ordre de son commandant », a précisé une source militaire sous le couvert de l’anonymat.

Le migrant, blessé à l’épaule par balle lors de cette opération, a été transféré à l’hôpital de Tanger, selon la même source. Le blessé serait un mineur de 16 ans. Les autres passagers, des femmes et des hommes de tous âges, ont été ramenés à terre et remis à la gendarmerie.

Pour le seul week-end dernier, plus de 1 800 migrants qui tentaient de traverser la Méditerranée ont été secourus​ par les gardes-côtes marocains ou espagnols. Depuis mardi 9 octobre, la Marine royale « a porté assistance à 15 embarcations pneumatiques en difficulté transportant 366 candidats à la migration clandestine qui ont tous été ramenés au port de Ksar Sghir », au sud de Tanger. Le 25 septembre, une opération de la marine marocaine contre une embarcation rapide « Go-Fast » en Méditerranée, avait coûté la vie à une jeune Marocaine et fait trois blessés. Les autorités avaient justifié les tirs en invoquant les « manœuvres hostiles » du navire et en soulignant que les migrants étaient dissimulés sous des bâches.

Mohamed El Hamraoui

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer