Maroc.Une nouvelle stratégie de développement du secteur agricole et forestier

Le Roi Mohammed VI, a présidé, jeudi 13 février, à la province de Chtouka Ait Baha, la cérémonie de lancement de la nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, baptisée «Génération Green 2020-2030» et de celle relative au développement du secteur des eaux et forêts du nom de “Forêts du Maroc”.

Cette stratégie se base sur une capitalisation des acquis réalisés par le Plan Maroc Vert, à travers l’adoption d’une vision nouvelle du secteur agricole, la consécration d’une nouvelle gouvernance et la mise à disposition du secteur de moyens modernes.

Elle se base aussi sur deux grands fondements, à savoir la valorisation de l’élément humain,  à travers l’émergence d’une nouvelle génération de classe moyenne agricole (350.000 à 400.000 ménages) et la naissance d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs, via la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives et la création de 350.000 postes d’emploi au profit des jeunes.

Le second fondement de cette nouvelle stratégie a trait à la poursuite de la dynamique de développement du secteur, en favorisant le développement humain et social. Pour cela, la nouvelle vision prévoit la consolidation des filières agricoles, en vue du doublement des exportations (50 à 60 milliards de DH) et du PIB-agricole (200 à 250 milliards de DH) à l’horizon 2030, l’amélioration des process de distribution des produits à travers la modernisation de 12 marchés de gros et des marchés traditionnels.

La réalisation de cette stratégie nécessitera une augmentation annuelle du budget du secteur de près de 2,5%c et ce à partir de l’an 2020, a indiqué le ministre de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts Aziz Akhnouch.

Un modèle de gestion intégré, durable et générateur de richesse

Au sujet de la nouvelle stratégie relative au secteur des eaux et forêts “Forêts du Maroc”, M. Akhannouch a affirmé  l’élaboration de la nouvelle stratégie des eaux et forêts qui se base sur un modèle de gestion intégrée, durable et générateur de richesse.

Cette nouvelle stratégie vise à faire des forêts un espace de développement, à assurer une gestion durable des ressources forestières, à adopter une approche participative associant les usagers, à renforcer les capacités de production des forêts, et à préserver la biodiversité, a dit le ministre.

Elle ambitionne, à l’horizon 2030, le repeuplement de 133.000 ha de forêts, la création de 27.500 postes d’emplois directs supplémentaires, outre l’amélioration des revenus des filières de production et de l’éco-tourisme pour atteindre une valeur marchande annuelle de 5 milliards de DH.

Pour ce faire, la nouvelle stratégie s’articulera autour de quatre principaux axes, à savoir :

- la création d’un nouveau modèle basé sur une approche participative associant les populations à la gestion,

- le développement des espaces forestiers selon leurs richesses,

- la promotion et la modernisation des métiers forestiers à travers la création de pépinières forestières modernes et l’introduction de l’outil numérique dans la gestion du secteur,

- et enfin la réforme institutionnelle du secteur via la qualification des ressources humaines, la mise en place d’un pôle de formation et de recherche, et la création d’une Agence des eaux et Forêts et d’une Agence de conservation de la nature.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer