M6 et Sarkozy lancent le TGV au Maroc

 M6 et Sarkozy lancent le TGV au Maroc

Jeudi à son arrivée à Tanger

Le Président Nicolas Sarkozy et le roi Mohamed VI ont présidé ensemble hier jeudi la cérémonie officielle de pose de la première pierre de la ligne à grande vitesse, qui servira de support au TGV Casa-Tanger.

Le Président Nicolas Sarkozy et le roi Mohamed VI ont présidé ensemble hier jeudi la cérémonie officielle de pose de la première pierre de la ligne à grande vitesse, qui servira de support au TGV Casa-Tanger.

Dans un peu plus de 4 ans, le premier TGV africain et arabe sillonnera le Maroc pour relier les deux plus importants pôles économiques du pays. Il s’agit d’un énorme défi technologique et économique pour le royaume qui développe ses infrastructures, depuis une quinzaine d’années.

Le président Français était présent, le TGV étant l’un des fleurons technologiques de la France, au même titre que Concorde, les avions Airbus, les fusées Ariane et les Rafales. Le train rapide fêtera d’ailleurs ses 30 ans de mise en service samedi prochain à la gare de Lyon.

Un TGV naturalisé marocain

C’est un investissement de près de 33 MMDH qui sera injecté dans la première ligne à grande vitesse au Maroc. Le projet est financé par des fonds marocains et français, mais également saoudiens, koweitiens, d’Abou Dhabi et du Fonds arabe de développement économique et social, le FADES.
La ligne à grande vitesse s’étendra de Casablanca, le poumon industriel du royaume, à Tanger, la gigantesque plateforme industrielle tournée vers l’Europe, avec un projet titanesque tel que le Tanger-Med et sa nouvelle usine Renault, la plus grande unité de production du constructeur automobile, qui de plus est la première  à être conçue 0 carbone.

La durée du trajet entre Tanger et Casablanca sera réduite de 4H45 à l’heure actuelle à 2H10. Le voyage entre Tanger et Rabat durera, quant à lui, près de 1H20. Le TGV est censé être opérationnel en 2015. Sur le papier, il devrait même continuer sa percée vers Marrakech, puis Agadir à l’horizon 2035.

Les rames conçues et fabriquées par le constructeur Français Alstom seront d’abord assemblées au Maroc, dans une plateforme qui bénéficiera d’un transfert de savoir-faire français et qui servira par la suite de relais à l’export pour d’éventuels autres clients de la région. Ensuite, ces rames seront montées sur 22 hectares à Moghogha, sur la route de Tétouan. Pour aider l’ONCF à gérer la maintenance et le lancement du train à grande vitesse, la SNCF française a déjà ouvert des bureaux à Rabat en mars dernier, avec la ferme intention de veiller au bon déroulement des travaux.

Fedwa Misk

 

Fadwa Miadi