Politique.Lancement de la Badi, la Brigade anti-discrimination

Bertrand GUAY - Eric FEFERBERG / AFP

Le but est de mettre en relation les victimes et les acteurs de la lutte contre les discriminations. Le gouvernement lance une plate-forme intitulée la Badi.

« Il s’agit désormais de renforcer les mises en contact avec les personnes discriminées. S’ils ne vont pas au droit commun, le droit commun ira à eux », ont expliqué Marlène Schiappa et Julien Denormandie, dans une tribune publiée sur le site du Parisien. La secrétaire d’Etat en charge de l’égalité entre les femmes et les hommes et le ministre de la Ville et du Logement lancent aujourd’hui la Badi, la Brigade anti-discrimination.

Actions de sensibilisation

La mission première de la Badi est de « faire en sorte que tout un chacun, dès lors qu’il est discriminé, puisse accéder simplement à cette plate-forme ». Cela va se faire via une page Facebook. La plate-forme aura également pour objectif de mettre en place des actions de sensibilisation, mais aussi d’évaluer les politiques publiques en cours, et, enfin, de proposer des mesures concrètes.

Saisir le Défenseur des Droits

Comment cela va t-il marcher ? « La Badi ne se substitue pas à la justice », a tenu à préciser Marlène Schiappa. En revanche, cela permettra à la personne victime d’une discrimination de savoir vers quelle association se tourner précisément (SOS Racisme, la Licra ou encore SOS Homophobie) puis comment saisir le Défenseur des Droits pour enfin être guidée vers le commissariat le plus proche, pour déposer une main courante le cas échéant.

Lien vers la page Facebook de la plateforme :
https://www.facebook.com/labrigadeantidiscrimination

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer