Israël bloque de nouveau la livraison des carburants à Gaza

 Israël bloque de nouveau la livraison des carburants à Gaza

ISRAEL-PALESTINIENS-GAZA Carte et données socio-économiques sur la bande de Gaza selon un rapport des Nations unies de juillet 2017.


Israël a bloqué une nouvelle fois ce jeudi 2 août la fourniture de carburant et de gaz à la bande de Gaza, a annoncé dans un communiqué le ministre de la Défense, Avigdor Lieberman, connu pour son discours xénophobe anti-arabe. 


Cette mesure va toucher une enclave qui souffre déjà de très graves coupures d’électricité, notamment pour les hôpitaux.


M. Lieberman, dans un communiqué, a affirmé que cette sanction a été prise en réaction à "la poursuite du terrorisme à l’aide de ballons incendiaires et des affrontements à la frontière" entre Israël et Gaza.


Le 17 juillet, Israël avait durci le blocus autour de la bande de Gaza imposé depuis plus d’une décennie en imposant l’arrêt des fournitures de carburant à l’enclave palestinienne. Une mesure prise en guise de rétorsion à l’envoi de "cerfs-volants et de ballons incendiaires" de la bande de Gaza vers le sud d’Israël, où 3000 hectares sont partis en fumée, selon les autorités.


Le 9 juillet, Israël avait annoncé la fermeture du terminal de Kerem Shalom, le seul point de passage de marchandises entre Israël et la bande de Gaza, où 80 % des deux millions d’habitants sont tributaires d’une aide, selon la Banque mondiale.


Ces restrictions ont été partiellement levées à la suite d’une trêve intervenue à la fin juillet entre Israël et le Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza, qui avait mis fin à des affrontements meurtriers.


L’envoi de cerfs-volants avait ensuite fortement diminué, mais ils ont repris ces derniers jours, selon les services des pompiers israéliens.


A quand une interdiction des briquets et des allumettes  ? Ou de toute vie du peuple palestinien  ? 


Nadir Dendoune

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune