Finale de la CAN. La famille Gnabaly coupée en 2

 Finale de la CAN. La famille Gnabaly coupée en 2

La famille Mohamed Gnabaly


Ce vendredi, il y aura une sacrée ambiance chez les Gnabaly. Mohamed Gnabaly, le maire écolo de l'Île-Saint-Denis dont les parents sont sénégalais est marié à une française d'origine algérienne. Ce 19 juillet, l'Algérie rencontre le Sénégal en finale de la Coupe d'Afrique des Nations. Le choc tant attendu entre Les Fennecs et Les Lions de la Teranga !!


 


LCDL : Vous avez 3 enfants, deux filles et un garçon. Vendredi, ils vont soutenir qui ?


Mohamed Gnabaly : Pour mes enfants, il n'y a pas d'enjeu autour de cette finale, donc il y a zéro pression. On devrait tous penser comme eux ! Ma première fille, la plus grande, soutient l'Algérie, la seconde le Sénégal, quant au petit dernier, il n'a qu'un an, donc il n'a aucun avis. 


Quelle est l'ambiance chez vous à J-3 du match ?


Assez bonne ! Bon, ça charrie beaucoup. Si le Sénégal perd, je vais prendre cher pendant 6 mois ! Si c'est l'Algérie, ma femme, très nationaliste, aura aussi droit à son lot de chambrettes. Ma femme supporte naturellement l'Algérie et moi le Sénégal ! Mes enfants sont déjà champions ! 1.2.3 viva l'Algérie, 1.2.3 viva le Sénégal…


Où comptez-vous voir le match ?


Sans doute chez mes parents dans leur maison de l'Île-Saint-Denis. Le papa de ma femme est rentré d'Algérie il y a deux jours et il suit à fond le football. On a envie de faire un grand repas avant le match avec les deux familles réunies. Que ce soit avant tout une grande fête. J'ai hâte…


Vous êtes allé en avril dernier en Algérie. On a parlé dernièrement du racisme anti-noir qui sévit dans les pays du Maghreb. Comment s'est passé votre voyage ?


Très bien. Mes enfants sont français. Ils ont comme beaucoup de leurs concitoyens des origines. 


Pour moi, ils doivent connaître autant le Sénégal que l'Algérie. Connaître leurs racines c'est primordial pour bien se construire, pour trouver l'apaisement. Je suis allé à Sétif et à Constantine. Je n'ai senti aucune animosité à mon égard. Bien au contraire. Les gens m'appelaient mon fils. C'était moins chaleureux en Tunisie ou au Maroc…


Un pronostic pour le match ?


2-1 pour le Sénégal. Je le sens bien : c'est une superbe équipe. Même si pour la paix de mon ménage, S'il pouvait y avoir deux vainqueurs, ça serait l'idéal !

Nadir Dendoune

Nadir Dendoune