Société. Un groupuscule d’extrême droite nomme Christophe Castaner « adhérent d’honneur »

L'Aquarius et les autres navires humanitaires ont contribué à sauver des milliers de personnes de la noyade en Méditerranée.

Génération identitaire, connu pour ses actions anti-migrants et islamophobes spectaculaires s’est félicité des déclarations du ministre de l’Intérieur, qui a accusé les ONG humanitaires de se faire « complices des passeurs ».

Le 5 avril, Christophe Castaner s’en est pris ouvertement aux ONG opérant en Méditerranée et venant en aide aux migrants naufragés. Selon lui, elles « ont pu se faire complices ». Il les a appelées à « avoir une attitude responsable ». L’association SOS Méditerranée, qui armait notamment l’Aquarius, a récusé à plusieurs reprises être « complice de réseaux de passeurs, de trafic d’êtres humains », promettant d’attaquer en diffamation ceux qui « criminalisaient » ses actions.

Alors que des sauveteurs encourent jusqu’à 20 ans de prison en Italie après avoir sauvé des milliers de vies en mer, le ministre français de l’Intérieur a ainsi imité son homologue transalpin et le leader de l’extrême droite italienne Matteo Salvini. Cela fait plusieurs mois que ce dernier prend pour cible les ONG humanitaires, bloquant notamment les débarquements dans les ports italiens, en violation du droit international maritime.

Les propos du ministre français ont été aussitôt dénoncés par le milieu associatif, qui voit là une nouvelle attaque contre ses missions. 17 associations et collectifs se sont mis en grève ce mardi 9 avril pour dénoncer le désengagement de l’État et la situation des camps de migrants de la Région parisienne.

L’extrême droite française s’est en revanche félicitée des déclarations de M. Castaner. Jordan Bardella, tête de liste du Rassemblement national (RN, ex-FN) pour les élections européennes, s’est attribué l’antériorité de ces propos dimanche. Il a estimé que son parti avait « eu raison un peu tôt ». « Les responsables des morts de la Méditerranée sont tous ceux qui incitent à l’immigration massive dans notre pays et qui font croire à ces populations qu’en venant sur le territoire européen, ils y trouveront un eldorado », a-t-il ajouté.

Le mouvement d’extrême droite radical Génération identitaire s’est également félicité dans un communiqué que Christophe Castaner lui « donne raison ». Il rappelle avoir combattu les bateaux de ces ONG dans une opération « Defend Europe » en Méditerranée à l’été 2017. Le groupuscule en a profité pour désigner le ministre « adhérent d’honneur ».

A l’inverse, Yannick Jadot, tête de liste EELV aux européennes, s’est dit dimanche « profondément choqué » par les propos de Christophe Castaner, qui pointe du doigt « les associations qui sauvent les vies » et « en même temps […] organise le maintien des migrants dans le désert libyen avec les milices libyennes ». Le même jour, le Premier secrétaire du PS Olivier Faure a exprimé sa « honte » sur France-Inter, en réaction aux propos du ministre.

« Le RN et LREM se battent désormais pour savoir qui a eu les mots les + honteux contre les ONG humanitaires qui sauvent l'honneur de l'Europe en secourant les naufragés en Méditerranée », a de son côté réagi Manon Aubry, tête de liste LFI aux européennes.

Rached Cherif

À lire aussi :

Migration. Les ONG indésirables en mer Méditerranée

Migration. Un navire affrété par l’extrême droite en route pour la Méditerranée

Migration. 10 volontaires risquent 20 ans de prison pour avoir secouru des naufragés

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer