La “Nuit des champions” inaugure une nouvelle ère du bodybuilding

 La “Nuit des champions” inaugure une nouvelle ère du bodybuilding

Abdallah Hachani. Photos Seif Soudani / LCDA


Quelques centaines de spectateurs ont assisté dimanche 29 avril à Tunis à la première édition de la « Nuit des champions ». Organisé par la Fédération tunisienne de culturisme et fitness, l’évènement se proposait de rassembler les nouvelles catégories phares de la discipline en une journée, à l’issue de laquelle un trophée national est décerné. 



Amin Jouini


« Faire salle comble, même un dimanche de printemps, était encore impensable pour un event de ce type en Tunisie il y a encore quelques années », nous confie un responsable sur place, à la Maison des fédérations d’el Menzah.


Rebaptisée récemment Fédération tunisienne de culturisme et fitness (FTCF) après s’être appelée Fédération tunisienne de bodybuilding, l’organisme de tutelle du secteur trouve sa filiation dans la prestigieuse Fédération tunisienne d'haltérophilie, mais ne s’en sépare qu’en 2005 pour devenir une entité autonome.


Cependant le secteur n’en reste pas moins réputé anarchique et difficilement régulable, les clubs privés fédérant la plupart des amateurs et des professionnels ne voyant pas pour la plupart d’entre eux un intérêt à se liguer sous une quelconque supervision.  



Au centre, Ammar Jlassi


 


Une discipline en plein boom, où tout reste à faire


Il y a quelques mois la Fédération tunisienne de football se dotait d'une salle de musculation aux normes internationales. Anodine au demeurant, cette actu indique que la plupart des sports, y compris individuels, tendent à devenir de plus en plus athlétiques.


Si les standards « IFBB » et ceux de Mister Olympia aux Etats-Unis, qui requièrent toujours de démesure, peuvent laisser croire que le bodybuilding est l’apanage d’une sphère d’excentriques, la nostalgie et le retour à la mode de catégories comme le « Men’s classic physique » révèlent au contraire un enthousiasme grandissant des jeunes et moins jeunes pour un culte du corps sculpté, mais relativement atteignable par le commun des mortels.


Réunir en une coupe l’ensemble des catégories reines du culturisme, c’est précisément ce que se proposait la nuit des champions. Marathonienne et exigeante, l’animation était confiée au duo Iheb Zouaoui, et Lassaad Ben Slimane.    


Dès la matinée de jeunes talents particulièrement prometteurs se font remarquer, à l’image d’Amin Jouini, ou encore Ammar Jlassi (22 ans), qui ont pu disputer le « overall » après avoir remporté la catégorie de leur poids, respectivement au Men’s physique et au Men's classic physique.


Clou du spectacle, les deux vétérans Abdallah Hachani et Ahmed Fazzani ont assuré le show de manière assez inattendue. Il s’agit probablement des deux physiques les plus massifs à l’échelle nationale, et qui avaient récemment brillé à l’étranger en participant à l’Arnold classic de Sao Paulo au Brésil, deuxième manifestation la plus importante à l’international. La fédération tenait par conséquent à leur rendre hommage, notamment à Hachani qui s’était alors classé deuxième, une prouesse pour les modestes moyens engagés s’élevant à 20 mille dinars. Une levée de fonds réalisée quasiment exclusivement grâce au mécénat.


Chaque année la saison bodybuilding débute en septembre, pour être clôturée fin avril.


 


Seif Soudani

Seif Soudani