Tunisie. Le Lab’ESS fait peau neuve

C’est lors d’un rendez-vous semi-formel que le Lab’ESS a présenté le 10 septembre ses nouveautés. Photo Lab'ESS

Le Laboratoire d’économie sociale et solidaire (Lab’ESS) a fait sa rentrée jeudi en présentant ses nouveautés pour l’année 2015/2016. La structure prévoit de développer son offre d’accompagnement aux promoteurs dans le domaine de l’économie sociale, ainsi qu’aux ONG tunisiennes en vue d’une professionnalisation de leurs activités.

Lab’ESS saison 3

Le Lab’ESS est une structure fondée en 2012 par l’association française Développement sans frontière (DSF). Divisé en deux pôles, l’organisme s’est fixé pour mission d’accompagner la société civile tunisienne naissante d’une part avec le Bureau association-conseil (BAC) et d’aider à l’émergence du secteur de l’économie sociale et solidaire d’autre part via l’incubateur IMPACT.

Lors de l’année écoulée, le Lab’ESS a ainsi dispensé des formations à 400 associations de toutes les régions du pays. 100 ONG ont bénéficié d’un suivi personnalisé pour professionnaliser leurs effectifs et mettre en place des projets.

C’est au cours d’un rendez-vous semi-formel, la marque de fabrique du Lab’ESS, qu’a été présentée une série de nouveautés pour la troisième année d’activité. Le changement est d’abord visuel : logo plus moderne et plus sobre, couleurs plus vives pour différencier les activités, développement de la notoriété sur les réseaux sociaux.

Plus de projets dans les régions et à l’international

Sous le capot du Lab’ESS, il y a également du changement. Le BAC et IMPACT vont désormais travailler davantage en commun et voir leur effectif grimper à une quinzaine de personnes. Outre deux directeurs tunisiens, la structure compte également plusieurs jeunes diplômés tunisiens et français, permettant ainsi à la fois un apport de connaissances académiques de haut niveau, notamment en communication, montage de projet ou recherche de financement, et un enrichissement culturel réciproque.

Concrètement, ce renfort va permettre de mener à bien plusieurs partenariats stratégiques. Avec l’Institut français de Tunisie (IFT) d’abord, puisque le Lab’ESS va former et accompagner 12 projets initiés lors du Forum jeunesse de mai 2015. En Tunisie toujours, le laboratoire va partager son savoir-faire en matière de développement d’activités sociales génératrices de revenus avec l’association Beity pour l’autonomisation financière de ses foyers d’accueil pour femmes isolées et l’émancipation de ces mêmes femmes. Enfin, grâce à un soutien du MEPI, un projet développement du dialogue et des synergies entre OSC et autorités locales se met en place à Gafsa et Tozeur.

Le Lab’ESS est également un acteur tourné vers l’international. Un partenariat avec l’organisation SwitchMed va permettre de former 20 stagiaires de quatre pays sur le thème de l’innovation sociale et écologique. Par ailleurs, le Lab’ESS devient le partenaire tunisien du programme Seed Euro-med qui va permettre d’envoyer 18 jeunes entrepreneurs tunisiens au Maroc, en Algérie, en France et au Royaume-Uni pour des échanges au sein d’entreprises grâce à des bourses et des mesures d’accompagnement.

Rached Cherif

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

LES SERIES DU MAGAZINE

RECETTES

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer