Algérie.Un salon du livre sur fond de scandales

Le Premier ministre algérien, Ahmed Ouyahia, à l'inauguration du 22eme Salon international du livre (SILA),au Palais des expositions des Pins maritimes, à Alger, le25 octobre 2017. BILLAL BENSALEM / NUR PHOTO / AFP

Inauguré hier par le Premier ministre Ahmed Ouyahia et ouvert au public aujourd’hui, le salon international du livre d’Alger SILA qui est à sa 22ème édition, a connu bien des ratés avant même d’être étrenné.

Il y a d’abord  les propos choquants et misogynes du commissaire du Sila, Hamidou Messaoudi, tenus sur une chaîne de télé privée. « L’année passée, en raison d’un simple livre "Comment battre une femme", il y a eu beaucoup de bruit […] alors que dans certains cas, ce livre peut être utile », a-t-il déclaré mi-septembre dernier.

Ensuite, l’interdiction, mi-octobre à des universitaires de renom comme Aissa Kadri et Daho Djerba,  de prendre part au Sila… pour des raisons politiques (ils ont appelé à une élection présidentielle anticipée pour mettre fin au règne de Bouteflika). Une censure qui ne dit pas son nom qui a poussé des intellectuels étrangers à l’image d’Olivier Le Cour Grandmaison et Samir Amin, à boycotter l’événement.

Et enfin, la vandalisation du stand de la maison d’édition Koukou, dirigée par le journaliste et opposant Arezki Ait Larbi, le jour même de l’inauguration officielle du Sila !  « J’arrive sur place, je vois que deux cartons contenant 80 exemplaires du livre de Ali Koudil disparus et des tables saccagées », confie ce dernier au journal El Watan.

Ayant pour titre « Naufrage judiciaire : Les dessous de l’affaire Cnan », le livre d’Ali Koudil, ancien président directeur général  de la compagnie nationale de navigation Cnan qui a été injustement jeté en prison, est un témoignage  sur le fameux naufrage du bateau le Béchar, le 13 novembre 2004 au port d’Alger, qui avait fait plus de 16 morts.

Avec ces 3 scandales en un peu plus d’un mois,  La 22ème édition du SILA est très  mal partie. N’empêche, les amoureux du livre se déplaceront en masse à la Safex pour découvrir les nouveautés de l’édition de cette année et acquérir les ouvrages de leur choix.

Les organisateurs du Sila tablent sur plus de 2 millions de visiteurs. L’édition de cette année, dont l’invité d’honneur est l’Afrique du Sud, a vu la participation de près d'un millier d'exposants dont 658 éditeurs étrangers venant d'une cinquantaine de pays.  

Yacine Ouchikh

LES SERIES DU MAGAZINE

CHRONIQUES

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer