Entrepreneur des deux rives.Samy Hamoud, l'incroyable monsieur VR

crédit photo : Archives personnelles Samy Hamoud

Ce brillant architecte algérien a quitté Constantine pour Paris afin de se former au design d’intérieur. Depuis, il a créé un outil de réalité virtuelle destiné aux projets immobiliers, et a lancé sa propre agence à Alger. 

“Gamer” et “geek” invétéré de 28 ans, Samy Hamoud a grandi en Algérie et a toujours baigné dans l’univers des jeux vidéo et de la high-tech, sa passion. “J’ai été un des premiers à posséder un casque de réalité virtuelle quand c’est sorti !” Tant est si bien que le lien avec son ­activité d’architecte dans le domaine du “retail design” (conception de magasins) lui est apparu évident.

Venu à Paris pour élargir son champ d’expertise, le jeune homme est recruté à l’issue de son diplôme par une grande agence, Ensembl3, qui lui laisse carte blanche pour concevoir un nouveau procédé de visualisation d’un projet immobilier grâce à la réalité ­virtuelle. Cinq mois plus tard, le prototype est validé. Une révolution technologique qui rend obsolètes les images en 3D et autres animations de synthèse !

Au service du marché immobilier algérois

Lancé en 2017, son outil 3.0 est aussitôt adopté par de grandes chaînes de magasins français, comme Micromania ou Cleor, pour concevoir leur nouvelle boutique. “C’est vraiment bluffant. On vit littéralement son projet immobilier, explique le Constantinois. Grâce à cette technologie de pointe, on évolue physiquement dans un espace virtuel, on change les matériaux à volonté, on anticipe les obstacles de chantier... C’est un réel gain de temps et d’argent pour tout le monde, et cela ne coûte que 10 à 15 % plus cher que l’image de synthèse classique.”

Tandis que ce procédé de réalité virtuelle s’est progressivement démocratisé dans l’urbanisation, Samy Hamoud s’est fixé un nouvel objectif, qu’il a rempli : “Je voulais repartir en Algérie et faire bénéficier mon pays de cette technologie.” Son agence, Arkham (en référence à Batman et aux jeux vidéo), vient tout juste de voir le jour à Alger. Comme la demande de logements est forte dans la capitale, l’architecte cible dans un premier temps les entreprises et les promoteurs immobiliers, avant de s’adresser aux particuliers. Exit les visites d’appartement témoin : via la réalité virtuelle, au moyen d’un casque, des solutions modifiables à l’infini en temps réel sont proposées.

Attirer la diaspora algérienne installée en France

A court terme, l’entrepreneur entend également attirer les familles d’ascendance algérienne installées en France vers des projets immobiliers dans leur pays d’origine. “Ayant moi-même acquis une expertise bi­culturelle, je crois beaucoup en ce projet que je compte concrétiser d’ici à 2020.” Entre deux rives, celui qui est désormais installé à Alger retourne toutes les cinq semaines à Paris, où il est toujours consultant.

Avec Arkham, Samy ­Hamoud s’est affirmé comme un pionnier de la réalité virtuelle en Algérie. Le rêve de créer cette entreprise 3.0 est devenu réalité sans grand obstacle, avec un investissement de base en fonds propres de 1,65 million de dinars algériens (12 000 euros). Un projet qui lui est ainsi revenu dix fois moins cher qu’en France ! Parfaite illustration de la nouvelle génération en marche, l’architecte est prêt à révolutionner l’immobilier dans son pays. 

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer