Maroc.Une star de téléréalité au cœur d’un grand scandale

Une star Marocaine de téléréalité  a été inculpée, lundi  30 décembre,  et interdite de quitter le Maroc pour liens présumés avec des comptes sur les réseaux sociaux,  Instagram et Snapchat, anonymes qui calomnient et colportent des rumeurs sur d'autres stars marocaines.

Le juge d'instruction du tribunal de première instance de Marrakech a ordonné le dépôt d'une caution de 400.000 dirhams par  la chanteuse marocaine Dounia Batma et sa sœur, également poursuivie dans le cadre de l’affaire Hamza mon bb, un compte anonyme qui fait des ravages sur les réseaux sociaux et qui divulgue les secrets intime de stars et personnalités publiques.

Le juge d'instruction a décidé de poursuivre en état de liberté la chanteuse de 28 ans, ainsi que sa sœur, pour "participation à l'accès frauduleux au système de traitement informatique des données et diffusion d'images et de déclarations d'autrui sans son consentement, dans le but de nuire ou de diffamer".

La star  qui vit entre le royaume et Bahreïn, propulsé au sommet par l’émission de téléréalité ’’Arab idol’’ est soupçonnée d'être parmi les instigateurs de comptes Instagram et Snapchat anonymes, qui diffusaient des conversations privées attribuées à d'autres artistes, photos intimes et rumeurs.

Dounia Batma a été interdite de quitter le territoire. Son procès doit débuter le 10 février. Le compte Hamza mon bb était suivi par plus de 1,5 million de personnes. Parmi les artistes ciblés par les quolibets et les potins diffamatoires, la chanteuse populaire Saida Charaf ou l’animatrice de télévision Mariam Saïd, licenciée par la chaîne saoudienne MBC4 quand des photos d’elle à caractère privé ont été publiées sur les réseaux.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer