Médias.Feurat Alani dédie son Prix Albert Londres à son père

Le journaliste français Feurat Alani reçoit le Prix du livre pour "Le parfum d'Irak" lors de la cérémonie de remise du prix de journalisme 2019 Albert Londres le 29 octobre 2019 à Paris. DOMINIQUE FAGET / AFP

« Papa, j'ai eu le Prix Albert Londres. Je pense à toi ». C’est par ces mots forts, que Feurat Alani a annoncé la merveilleuse nouvelle sur sa page Facebook. Le Prix du Livre Albert-Londres est le plus prestigieux dans la profession de journaliste. Il a été décerné ce mercredi 30 octobre au grand reporter français Feurat Alani pour son livre "Le Parfum d'Irak". 

Feurat Alani est né de parents irakiens. Il a vécu à Bagdad entre 2003 et 2008.

"Le Parfum d'Irak" est un roman graphique réunissant un millier de tweets postés à l'été 2016 sur le réseau social. Dans ses courts messages, Feurat Alani raconte ses différents voyages depuis l'enfance en Irak, jusqu'à ses reportages durant la guerre. 

Dès l'annonce du prix, Feurat, 39 ans, originaire de Nanterre, dans les Hauts-de-Seine, installé aujourd'hui à Dubaï, a dédié son prix à son père Amir Ahmed Alani, un Irakien, opposant politique à Saddam Hussein, décédé à l’âge de 75 ans, le 6 octobre dernier. « C’est pour nos parents qu’on fait tout ça », nous a confié Feurat Alani. 

"Mon père, ce héros taiseux, cet homme brillant, mon modèle d'honnêteté, a quitté ce monde, à l'aube, en douceur. Il s'appelait Amir Ahmed Alani. Il avait 75 ans. Il avait quitté son pays natal, l'Irak, en 1972, déchiré. Et il nous laisse aujourd'hui avec une nouvelle déchirure. C'est mon Irak qui part avec lui", écrivait alors Feurat Alani à l'annonce de sa mort. 

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer