Musique.Coup d’envoi du festival Musiques Métisses d’Angoulême

44e édition du festival Musiques Métisses : 31 mai au 2 juin 2019. De gauche à droite : Seun Kuti, Muthoni Drummer Queen, Fatoumata Diawara et Mélissa Laveaux. Crédit photo (g à d) : VALERY HACHE, SEBASTIEN SALOM GOMIS, PAUL BERGEN, LIONEL BONAVENTURE / AFP

Il a fait de la découverte musicale et artistique sa marque de fabrique. Le 44e festival Musiques Métisses d’Angoulême a lieu ce week-end. 

Cet événement est l’autre festival d’Angoulême. La ville de Charente n’est pas que le cœur de la bande-dessinée. Il y a aussi de la place pour les musiques métisses : ça commence vendredi, et c’est jusqu’à dimanche.

Concerts, rencontres littéraires, spectacles jeunesse, projections, expositions et animations en tout genre, le festival Musiques Métisses propose un voyage au-delà des frontières.

Au programme cette année, musiques traditionnelles, électro et hip-hop avec, en têtes d’affiche et dans le désordre : Mélissa Laveaux (Canada), Fatoumata Diawara (Mali), Muthoni Drummer Queen (Kenya), Blick Bassy (Cameroun), Seun Kuti (Nigeria), les groupes BCUC (Afrique du Sud), Delgres, Awaz (qui viennent d’Albanie, du Kurdistan syrien et du Kurdistan iranien).

Artistes de la scène mondiale

Cet événement musical existe depuis plus de 40 ans maintenant. Il a été, d’une certaine manière, précurseur, en matière de ce que l’on nomme assez vulgairement les « musiques du monde ».

Chaque année, le festival Musiques Métisses fait rayonner les artistes de la scène mondiale et continue d’être à l’affût de nouveaux talents ou de talents confirmés en explorant la planète à la recherche de nouvelles pépites.

 

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer