Société. Polémique autour du voile de la présidente de l'UNEF-Sorbonne

L'interview de Maryam Pougetoux au micro de M6 a déclenché une vague de commentaires islamophobes sur les réseaux sociaux.

Un voile fait (encore) polémique. L’interview de Maryam Pougetoux, présidente du syndicat d’étudiants de gauche UNEF à la Sorbonne, dans le journal télévisé de M6 a suscité une pluie de réactions. Non pas pour ses déclarations, mais pour sa tenue vestimentaire. 

Intervenant tête voilée sur le sujet de la réforme de l’accès à l’université, Maryam Pougetoux a été violemment prise à partie sur les réseaux sociaux. C’est une publication sur Facebook du professeur de théorie politique à l’université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines, Laurent Bouvet, qui a mis le feu aux poudres. Il a diffusé une capture d’écran de la jeune femme accompagnée du texte : « À l’UNEF, la convergence des luttes est bien entamée. C’est la présidente du syndicat à l’université Paris-Sorbonne qui le dit. » Un message au lourd sous-entendu pour celui qui est le cofondateur du Printemps républicain, mouvement regroupant ce que certains qualifient de « croisés de la laïcité ». L’image montre « l’infiltration et le noyautage du syndicalisme étudiant » par les Frères musulmans, a abondé l’essayiste Céline Pina.

L’emballement des réseaux sociaux et la multiplication des commentaires hostiles ont poussé l’UNEF à prendre la défense de Maryam Pougetoux. Le syndicat a diffusé un communiqué dénonçant les « appels à la haine sur les réseaux sociaux » de la part de « personnalités politiques et publiques » motivées par « une islamophobie décomplexée ».

Le mot-clé #SoutienAMaryam sur Twitter a également rassemblé les soutiens à la jeune femme et les dénonciations de l’islamophobie. « Après Mennel, Yassine Belattar, Mohamed Saou ou moi, la chasse aux musulman.e.s (présumé.e.s) qui ont l’outrecuidance de se rendre visibles, orchestrée par le Printemps républicain se poursuit. Le but : nous expulser de la sphère publique. Mais on est là, chez nous. #SoutienAMaryam », a twetté la journaliste et militante antiraciste Rokhaya Diallo.

Rached Cherif

À lire aussi :

Musique. Mennel arrête l'aventure The Voice

Faits Divers. Yassine Belattar en garde à vue pendant 7 heures

RECETTES DU RAMADAN

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer