Culture.Arabofolies, 3e acte à l’Institut du Monde Arabe

Création « Derviche » de la compagnie Bab Assalam.

Electro, jazz et musiques soufies au programme de ce festival Arabofolies. Ça se passe à Paris, à l’Institut du Monde Arabe, et c’est jusqu’à la fin du mois.
 

Le festival de musique Arabofolies se décline trois fois par an : au printemps, au début de l’été et à l’automne. Chaque fois, la même recette : des concerts de musique, un forum, un Jeudi de l’IMA, deux rencontres littéraires et une séance de cinéma.

Après « Résistances » en mars, un acte 2 en juin dont le thème portait sur les « Transmissions », voici venu le temps de l’acte 3, consacré aux « Initiations », et ce jusqu’au 27 octobre prochain.

Ce 3e et dernier temps du festival prendra donc des couleurs spirituelles, mais aussi écologiques, sociales, et politiques.

Notes de jazz

Côté musique, dès ce soir, l’IMA fera écho aux rythmes de l’électro avec la « Soirée Arabic Sound System » et Nuri, Seb El Zin ou encore Mercan Dede.

S’ensuivra un temps consacré aux musiques soufies avec notamment la création « Derviche » de la compagnie Bab Assalam, engagée aux côtés du circassien Sylvain Julien.

Enfin, des notes de jazz résonneront dans le 5e arrondissement de Paris toujours, avec les artistes suivants : Yazz Ahmed, Amir Elsaffar & The Two Rivers et Meta, Incurve Life.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer