Culture.Autrement Palestine

Festival Palest’In & Out, à Paris, du 22 au 30 juin 2018.

Le festival Palest’In & Out ouvre ses portes à Paris pour sa troisième édition du 22 au 30 juin. Au programme, performances artistiques, court-métrages, débats, art culinaire … pour mieux comprendre ce qu’est aujourd’hui la société palestinienne. 

Penser à la Palestine, cela fait rarement écho aux arts. Constamment associée à son conflit avec Israël et aux conséquences qui en découlent, la communauté palestinienne cherche à promouvoir une autre image d’elle-même. L’Institut culturel franco-palestinien (ICFP), créé en 2012, travaille en ce sens en mettant en avant de jeunes artistes. La directrice de l’Institut, Amina Hamshari insiste sur le message promulgué par le festival : « C’est un festival artistique et non politique ».

L’aspect culturel est fortement mis en avant par les organisateurs, notamment dans les choix des lieux où se produiront les artistes. Huit espaces culturels sont requis pour le festival tels que l’Institut du monde arabe, le théâtre national de Chaillot ou encorel’Institut des cultures d’Islam. Palest’in & Out profite de la pluralité culturelle de la capitale française, pour trouver des partenaires d’exception afin de réaliser au mieux son projet : « Nous tenons à remercier la coopération de ces espaces culturels, sans qui le festival n’aurait pu se tenir », souligne la directrice de l’institut.

Exposer la culture palestinienne au monde entier

C’est via un appel sur les réseaux sociaux, que les artistes ont été invités à envoyer leur dossier de candidature à l’institut, pour faire découvrir leur talent. Ces dossiers ont ensuite été soumis à un jury de professionnels, comme le directeur du Théâtre national de Chaillot, Didier Deschamps, l’actrice Hiam Abbass et d’autres.

Au final ce sont 4 lauréats qui auront la chance de participer au festival et qui disposeront sur Paris, d’une résidence pendant quelques mois.

Pour Amina Hamshari, constituer un jury, était indispensable :« Nous voulions contacter des intervenants au festival afin de donner de la crédibilité aux choix effectués».

Par la volonté d’offrir cette chance à de jeunes artistes, l'ICFP entend aider la société palestinienne, en permettant à ses talents cachés de s'exprimer.

Faire découvrir la Palestine au monde par la culture est une ambition qui commence à susciter la curiosité. Selon nos informations, la création d’un réseau international des artistes palestiniens devrait bientôt voir le jour.

Des villes à l’instar de Sao Paulo ou Casablanca ont manifesté leur intérêt pour ce projet. Amina Hamshari voit en cela l’expansion du travail débuté en France en 2012 : « Les talents palestiniens viennent de partout dans le monde, ils sont le reflet de la société, ils se débrouillent seuls ».

NajibTerzi

Programme du festival Palest’In & Out en vidéo

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer