Culture.Concert de la nouvelle scène musicale tunisienne

Pour la 4e année, le Printemps Culturel Tunisien à Paris donne carte blanche à Skander Guetari. L’occasion pour le producteur de soutenir la scène alternative.

Le 5 Juillet, Skander Guetari réunit sur une même scène, en l’occurrence le studio de l’Ermitage à Paris, trois jeunes chanteuses tunisiennes qui ont pour points communs d’écrire leurs textes, d’avoir connu l'exil et, enfin, leur attachement à la guitare.

Il y aura d’abord Badiâa Bouhrizi aka Neyssatou. Cette icône de la scène alternative tunisienne s’inspire du jazz, de la soul, du rock, ou encore de la musique classique.

Reprise d’anciennes chansons tunisiennes

Il y aura ensuite Wafa Harbaoui, une chanteuse installée en France depuis 2010, dont le style oriental-pop-folk est très personnel.

Enfin, le micro sera tendu à Nejla Belhaj, qui vit à Bruxelles et qui s’est fait connaître en reprenant d’anciennes chansons tunisiennes pour leur donner un nouveau souffle.

L’auteur-compositeur Skander Guetari jouera donc les maîtres de cérémonie pour cette soirée haute en musique.

Programmation éclectique

Le Printemps Culturel Tunisien à Paris œuvre depuis 2013 à la diffusion des productions culturelles et artistiques dans une optique d’ouverture aux cultures des deux rives de la Méditerrané, tout cela via le cinéma, la photo, les spectacles vivants, la poésie ou encore le théâtre. Sa programmation éclectique a pour thème « Jeunesse & Création ».

Chloé Juhel

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer