Culture. « Ô blédi ! Ô Toulouse ! », une expo sur la mémoire

Elle est une contribution au récit de la ville, 60 ans d’histoire des Maghrébins pour raconter l’exil et le brassage culturel qui constitue la Ville rose.

Le sous-titre de l’exposition est : « Pour une histoire des présences maghrébines dans la ville rose de 1945 à 2001 ». « Ô Blédi ! Ô Toulouse ! », « Ô mon pays, Ô Toulouse», ce sont des témoignages, des photos d’archives, associatives et privées, présentées à la médiathèque José Cabanis, jusqu’au 12 janvier prochain. « Ils et elles ont quitté le l’Algérie, le Maroc, la Tunisie… souvent avec tristesse parce que l’on quitte rarement sa famille et la terre qui nous a vu naître par plaisir », écrit Salah Amokrane, le commissaire général de l’exposition, « Toulouse a une grande qualité, elle permet d’être toulousain sans tourner le dos à son histoire, sans se renier. C’est ainsi que ces immigrés, ces exilés, leurs descendants sont des Toulousains ».
 

Patrimoine commun 

Cette expo repose sur ces récits de vie, exceptionnels ou ordinaires, d’hommes et de femmes, souvent méconnus, et issus de ce « mouvement des identités », ces habitants qui font de cette ville « ce brassage culturel » qui permet ce « patrimoine commun ». Aux manœuvres de ce bel événement culturel, on retrouve le Tactikollectif, cette association culturelle née dans le quartier des Izards, qui compte parmi ses membres le groupe Zebda. Il œuvre depuis des années pour « révéler les traces des vies individuelles et collectives, les apports des immigrations, les dynamiques d’échanges culturelles ».
 

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer