Entrepreneur des deux rives.Jamel Djeghidel, premier en dattes

crédit photo : Rafik Kelamata

A 32 ans, ce Franco-Algérien ambitieux relie Paris à Biskra en reprenant l’exploitation familiale de palmiers dattiers. Son objectif est double : révolutionner l’export grâce à un savoir-faire local et faire de ce fruit un produit noble et premium

Le palmier dattier, cet “arbre sans rival” comme on le surnomme, façonne un grand nombre de paysages oasiens, et pourtant la datte demeure encore mal connue. La production annuelle représente plus d’un million de tonnes en Algérie, mais seulement 10 % sont destinés à l’export ! Fort de ce constat – et de sa double nationalité franco-algérienne – Jamel Djeghidel décide, après des études de commerce spécialisées dans l’entreprenariat social, de reprendre la palmeraie familiale située à Biskra, dans la région stratégique des portes du désert. Sur ces terres, la production de la “deglet nour”, reine mère des dattes parmi des centaines de variétés, est une tradition enracinée depuis 1870.

Un produit tendance et premium

Le packaging bas de gamme et la piètre qualité des fruits vendus en supermarchés imposent à cet entrepreneur de tout remettre au goût du jour. En mai 2016, il crée, avec ses fonds propres, la double holding Paris-Biskra, en Algérie pour l’export et en France pour l’import. Avec la marque Au Royaume des Dattes, il se donne pour objectif un “défi food” en proposant, principalement à Paris, aux restaurants de luxe, l’emploi de la datte comme produit tendance et premium, mais aussi en commercialisant dans les grandes surfaces et les épiceries fines des produits dérivés du fruit : sachets de snackings, pâte en vrac, box de dégustation, sirop, farine, huile, vinaigre… et même du café !

Exploiter tous les dérivés

Tout est prêt et Jamel Djeghidel est dans les starting-blocks. En cours, une levée de fonds de 150 000 euros et une signature avec un grand groupe de distribution. Au niveau local, à Biskra, il développe actuellement

la première coopérative pour encadrer la production, assurer la certification bio, la maîtrise de l’eau et la création d’emplois pour les femmes de la région. Ses projets autour de l’économie circulaire lui ont permis de recevoir cet été le prix de l’innovation aux Mouves d’Or 2018 (mouvement des entrepreneurs sociaux).

Fourmillant de nouvelles idées durables, Jamel Djeghidel vient également de créer l’entreprise Dattissime, qui développe des produits pharmaceutiques et cosmétiques à base de noyaux de dattes, aux bienfaits multiples. Les feuilles de palmiers, quant à elles, sont recyclées en nourriture pour bétail, lequel produit l’engrais naturel des palmiers… Les projets de l’entrepreneur sont légion. En 2019, il se donne pour objectif de quadrupler son chiffre d’affaires encore “modeste”, tout comme lui. Une modestie derrière laquelle se cache une ambition : devenir un jour leader du marché. Prenons date ! 

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer