Europe. La justice européenne confirme que Marine Le Pen doit rembourser 300 000 euros

Le Tribunal de l’Union européenne a confirmé, mardi 19 juin, que Marine Le Pen devait rembourser près de 300 000 euros réclamés par le Parlement européen

Le Tribunal de l’Union européenne a confirmé, mardi 19 juin, que Marine Le Pen devait rembourser près de 300 000 euros réclamés par le Parlement européen dans le volet administratif de l’affaire des emplois fictifs d’assistants parlementaires.

La dirigeante du Rassemblement national (ex-FN) demandait l’annulation d’une décision de recouvrement de cette somme prise par le Parlement européen à la fin de 2016.

L’institution européenne a dû ponctionner les indemnités d’eurodéputée de Mme Le Pen pour récupérer la somme, mais la retenue sur salaire a cessé avec son mandat d’eurodéputée, en juin 2017. Dans le volet pénal de l’affaire, une enquête est en cours en France, et la patronne de l’extrême droite française a été mise en examen pour « abus de confiance » et « complicité d'abus de confiance » en juin 2017.

Rached Cherif

À lire aussi :

France. Assistants parlementaires : le FN mis en examen pour « recel d’abus de confiance »

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer