Justice.Des avocats portent plainte pour les propos du Pr Mira

Le Club des Avocats au Maroc a décidé de porter plainte, auprès du procureur de la République au parquet de Paris, contre les propos racistes lors d'une émission de LCI, du professeur de médecine Jean-Paul Mira qui a  suggéré que l'on puisse "tester" sur les Africains un vaccin contre le coronavirus comme "on l'a fait avec les prostituées pour le SIDA".

La plainte sera déposée par Me Mourad Elajouti et Me Saïd Maâch, avocats au Barreau de Casablanca, a annoncé le club sur son compte facebook.

Les propos ont été tenus sur LCI par Jean-Paul Mira, chef du service de réanimation à l'hôpital Cochin de Paris, et Camille Locht, directeur de recherche à l'Inserm, qui ont avancé la possibilité de mener des études de tests sur un vaccin contre le coronavirus sur des êtres humains en Afrique. Des propos qui ont déclenché une vague d’indignation au Maroc et ailleurs.

"Ne devrait-on pas faire cette étude en Afrique, où il n'y a pas de masques, pas de traitement, pas de réanimation... Un peu comme pour certaines études qui sont faites dans le Sida chez les prostituées où l'on sait qu'elles sont hautement exposées et qu'elles ne se protègent pas ?" avance  Jean-Paul Mira, sur un ton  cynique . «Vous avez raison, on est d’ailleurs en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique», a alors répondu Camille Locht pour boucler la boucle.

>> Lire aussi :

Afrique : Propos intolérables sur LCI

Afrique : Camille Locht et Jean-Paul Mira s'excusent

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer