La Série Economie.Originalités du thé : Enchères et Dégustateurs

crédit photo : Brett Stevens/Cultura Creative/AFP

Il existe 11 sites d’enchères dans le monde pour le thé. La première se déroule en 1839 à Londres, alors que les Anglais, fous de leur breuvage, se trouvent en pénurie du fait d’un embargo sur la Chine. 2 écossais en profitent pour acheter du thé d’Assam en Inde. Afin de médiatiser leur vente, ils la mettent aux enchères. 350 livres de thé sont vendues, en moins d’une heure, à près de 20 fois le prix du thé chinois. Un métier voit le jour avec les enchères, pour les différencier : expert-dégustateur de thé. Pour réussir, il faut pouvoir jouer avec ses 5 sens mais aussi suivre un cursus pour devenir « œnologue » du thé. A Paris, c’est l’école du thé qui offre des cours entre 30 et 40 euros, jusqu’à 60 euros pour les thés verts primeurs. Des cours sur les sens, les pays producteurs, les rituels. Inscrivez-vous vite car la plupart des cours affichent déjà complet pour les 4 mois à venir.

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

IL RACONTE

ON A TESTE

VOYAGES

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

RECETTES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer