Maroc. Un réseau de trafic international de drogue démantelé au Sahara

Les services de police de la ville de Tan-Tan ont saisi, lundi 6 janvier, deux tonnes et 988 kilogrammes de chira, ainsi que des équipements marins suspectés d’avoir été utilisés dans des opérations internationales de trafic de drogue et de psychotropes.

L’opération a été menée sur la base d’informations fournies par les services de la Direction générale de la surveillance du territoire (DGST). Les recherches effectuées ont abouti à la mise en surveillance d’une maison située dans une zone désertique à environ 12 kilomètres du sud-ouest de Tan-Tan, soupçonnée de servir de base arrière au stockage des drogues et équipements marins utilisés dans ce trafic.

Ils ont mené à l’arrestation du propriétaire du lieu, âgé de 43 ans, et de la saisie de 101 paquets de chira d’un poids total de 2 tonnes et 988 kilogrammes, et de quatre canots pneumatiques, cinq moteurs, 12 bidons d’essence contenant 720 litres, d’un véhicule 4×4 et d’un fusil de chasse chargé de 16 cartouches.

Dans la même ville, le 3 janvier, une mitrailleuse Kalachnikov, deux coffres remplis de 25 balles et un fusil de chasse et 39 cartouches, ont été saisis par les éléments de la DGSN,  sur la base d’informations de la DGST.

Six individus, dont l’un est recherché au niveau national pour enlèvement, séquestration et demande de rançon, et ce pour leurs liens présumés avec un réseau criminel actif dans le trafic international de drogue et de psychotropes, et de tentative d’homicide volontaire à l’aide d’une arme à feu.

Les opérations de fouille menées à l’intérieur d’une voiture 4×4 avec les suspects à bord, ont permis la saisie de quelque 55 kilogrammes de chira conditionnés en paquets, de deux appareils GPS, de trois armes blanches et d’un boîtier de balles pour la mitrailleuse Kalachnikov.

Les opérations de ratissage effectuées sur un terrain vague à environ 62 km en direction d’Es-Semara se sont soldées par la saisie d’une mitrailleuse Kalachnikov, de deux coffres remplis de 25 balles, d’un fusil de chasse et 39 cartouches, outre un téléphone satellite.

Les six suspects interpellés font l’objet d’enquêtes sur d’éventuels liens avec les réseaux criminels de trafic international de drogue dans la région du Sahel et du Sahara.

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

Articles les + lus


Agenda


LES SERIES DU MAGAZINE

ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer