Maroc.Un suspect arrêté après le meurtre de deux touristes scandinaves

Louisa Vesterager Jespersen (droite) et Maren Ueland, retrouvées mortes lundi 17 décembre 2018, près du site de Chamharouche, à proximité du village d'Imlil au Maroc.

Un suspect a été arrêté mardi 18 décembre, après le meurtre de deux touristes scandinaves âgées de 24 et 28 ans à Imlil, une région montagneuse touristique très prisée par les randonneurs, a indiqué le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ).

Lundi 17 décembre, les corps de deux touristes, une Danoise et une Norvégienne, avaient été retrouvés près du site de Chamharouche, à proximité du village d'Imlil, Le suspect a été interpellé à Marrakech et placé en garde à vue afin de déterminer le mobile de son crime présumé.

Les corps des deux touristes portaient des "traces de violence à l'arme blanche" sur le cou, avaient indiqué les autorités locales. La victime danoise est  Louisa Vesterager Jespersen, âgée de 24 ans et la Norvégienne, Maren Ueland, était âgée de 28 ans. Les deux amies étudiaient dans une université du Sud de la Norvège et effectuaient un voyage prévu pour durer un mois.

Selon des témoins sur place, les deux corps ont été trouvés l'un à l'intérieur d'une tente, l'autre à l'extérieur, dans un endroit isolé au pied des montagnes enneigées. Le site était fréquenté par trois individus venus de la  ville de Safi et de Marrakech. Le suspect arrêté à Marrakech faisait partie du trio.

L'enquête est menée par le BCIJ en étroite coordination avec les services de la Gendarmerie royale et de la Sûreté nationale, selon le communiqué du BCIJ.

Stupeur et consternation à imlil

Depuis la découverte du drame, Toute la localité d’Imlil est sous le choc car toutes ces régions  du Haut Atlas vivent du tourisme de montagne et les habitants sont habitués aux touristes étrangers. C'est une tragédie pour toute la ville, explique un guide local qui ajoute que ce crime ne peut être perpétré que par un détraqué. Selon ce guide, la zone est généralement considérée comme très sûre, sauf qu'il y a actuellement beaucoup de neige et qu'il fait très froid. La commune rurale d’Imlil est considérée comme le point de départ pour l’ascension du plus haut sommet d’Afrique du Nord, le mont Toubkal (4 167 m).

Depuis lundi, la zone montagneuse de Toubkal est sous haute surveillance sécuritaire et les randonnées ont été interdites par les autorités. Selon les sources locales, plusieurs réservations de touristes étrangers ont été annulées à la dernière minute.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer