Proche-Orient. Israël détruit des maisons palestiniennes près de Jérusalem

HAZEM BADER / AFP

"Un précédent dangereux ": le ministère français des Affaires étrangères a ainsi qualifié la démolition de maisons palestiniennes situées au sud de Jérusalem et considérées comme illégales par Israël. 

Ces démolitions qui ont débuté lundi 22 juillet sont "contraires au droit international humanitaire et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies", a affirmé une porte-parole du Quai d’Orsay, emboîtant le pas à la cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

"Je veux mourir ici" crie un homme, interrogé par l’AFP, pendant que sa maison tombe en ruine. Devant lui, des pelleteuses détruisent les habitations de ses voisins.

Ce lundi 22 juillet, les forces israéliennes ont commencé à démolir des immeubles palestiniens considérés comme illégaux, au sud de Jérusalem, a constaté un journaliste de l’AFP sur place.

Le 18 juin, les autorités israéliennes avaient informé certains résidents du quartier de Sour Baher - qui chevauche la ligne de démarcation entre Jérusalem-Est et la Cisjordanie - de leur intention de démolir leurs habitations, leur donnant 30 jours pour évacuer les lieux. Cette décision avait suscité les protestations des Palestiniens et les critiques de la communauté internationale.

Selon les autorités israéliennes, ces habitations sont illégales, ce que contredisent les habitants qui dénoncent une politique d'expulsion des Palestiniens de Jérusalem au profit de colons israéliens.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer