République centrafricaine. Un militaire marocain de la Minusca tué et trois autres blessés en Centrafrique

Une patrouille du contingent des FAR de la Minusca en Centrafrique. CHRISTOPHE DA SILVA / HANS LUCAS / AFP

Un militaire du contingent des Forces armées royales de la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation) en Centrafrique, a été mortellement blessé lors d’un échange de tir avec un groupe armé anti-Balaka, a annoncé à Rabat une source militaire.

Le groupe armé a attaqué une patrouille du contingent des FAR de retour d’une mission d’escorte à Bangassou, le 23 juillet 2017 vers 17h30. Trois autres militaires de la patrouille ont été également blessés dans cette attaque, ajoute la même source.

Durant les sept mois derniers, trois militaires marocains, dont un officier appartenant à la Minusca avaient été tués et un autre soldat blessé, dans deux attaques armées près de la ville de Bria, au nord-est de Bangui.

Les attaques contre des Casques bleus sont fréquentes en Centrafrique. Plusieurs convois de soldats étrangers ont déjà essuyé des tirs de groupes armés. Le mois d’avril 2016, un soldat marocain avait trouvé la mort après un accrochage entre une unité des FAR et des habitants armés à Rafaï, dans l'est du pays.

La force de la Minusca est une opération de maintien de la paix créée en avril 2014 par l'ONU dans le cadre de la guerre en Centrafrique.

Mohamed El Hamraoui

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

IL RACONTE

ON A TESTE

VOYAGES

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

RECETTES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer