Santé.We Love Curls : 1ère masterclass sur l’amour du cheveu bouclé

« Rebelle », « rugueux », « dur » ou encore « hrach » en arabe tant de mots qui décrivent le cheveu bouclé, non pas de manière méliorative mais plutôt péjorative. Devenu objet politique et social, le cheveu crépu, frisé ou ondulé se retrouve au coeur de nos débats publics, notamment avec le mouvement outre-Atlantique nappy — contraction entre natural (naturel) et happy (heureux) — mettant à l’honneur le cheveu naturel africain qui fait l’objet de constant dénigrement. 

Karima Peyronie, journaliste et podcasteuse (les podcasts de Kari), a décidé de célébrer le cheveu vu comme indiscipliné lors d’une masterclass le jeudi 27 juin, nommée We Love Curls. « C’est un peu comme un slogan, voire un cri de guerre » admet l’organisatrice. Le but d’un tel événement? Valoriser ainsi ces cheveux parfois moqués, et pousser hommes et femmes à embrasser leur héritage capillaire. « L'idée est d'apporter une dimension positive et engagée sur le rapport que l'on entretient avec ses cheveux, et en l'occurrence les cheveux frisés. Se réapproprier son identité capillaire, c'est aussi apprendre à s'aimer soi-même dans sa pluralité. » ajoute-t-elle.

Aimer ses boucles

Karima Peyronie s’adonne à « libérer les femmes des injonctions sociétales concernant la beauté, leur bien-être ou tout autre aspect lié à leur intimité ». Pour ce faire, elle propose un programme plutôt éclectique, mélangeants ateliers DIY ludiques où vous pourrez confectionner en totale autonomie et pour un mini-budget des produits hydratants, éclairage socio-culturel sur le rôle politique du cheveu dans les communautés maghrébines avec le cofondateur du mouvement Hrach is Beautiful, Yassine Alamy, mais aussi rencontres avec des professionnels du métier pour partager conseils et astuces pour prendre soin de vos boucles. « Je fais un événement dans lequel j'aurais aimé que l'on me convive quand j'étais adolescente. […] Il est encore difficile pour moi de parvenir à trouver les bons gestes et soins, je sais que je ne suis pas la seule » confie Karima Peyronie.

Alors, si vous en avez marre des injonctions des stéréotypes de beauté et que vous êtes tout simplement à la recherche d’astuce pour adopter une chevelure naturelle, We Love Curls est fait pour vous !

Donia Ismail

We Love Curls, 27 juin de 18h30 à 21h, 16 rue du Faubourg St Denis 75010. 10€

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer