Société.Lycéens de Mantes-la-Jolie : La police dédouanée

Circulez, y a rien à voir ! Plusieurs mois après la vive polémique provoquée par les images humiliantes d'étudiants agenouillés devant les forces de l'ordre, la police des polices a tranché.

Sans surprise, ce jeudi 16 mai, l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), a établi que, dans l'affaire des interpellations de 151 lycéens dans les Yvelines, "il n'y avait pas de faute" commise par la police.

La vidéo avait provoqué de vives réactions. Le 6 décembre dernier, pas moins de 151 personnes, âgées de 12 à 21 ans, avaient été filmées, agenouillées ou assises au sol, les mains dans le dos ou sur la tête, devant des policiers. La scène dégradante avait eu lieu à Mantes-la-Jolie, à proximité d'un lycée. 

Mais selon Brigitte Jullien, la cheffe de l'IGPN, citée par l'AFP, il n'y a "pas (eu) de comportements déviants de la part des policiers".

C'est ce qu'elle a estimé lors de son audition par une commission d'enquête de l'Assemblée nationale. Une enquête préliminaire suit toujours son cours dans ce dossier.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer