Société.3 352 SDF dans les rues de Paris

C’est le bilan de la “Nuit de la solidarité” organisée fin janvier. C’est 500 personnes de plus qu’en 2018.

Près de 2 000 Parisiens ont participé à ce recensement organisé chaque année par la Mairie de Paris. L’idée est de sillonner les rues de la capitale, pour parler, échanger et décompter les personnes en situation de rue. Le tout de façon la plus exhaustive possible: c’est-à-dire que ce chiffre tient compte de toutes celles et ceux qui n’ont pas d’endroit où dormir ou dormant dans un endroit impropre au sommeil, tel qu’une voiture, un hall d’immeuble, etc.

Gares, urgences hospitalières, parkings

Dans le détail, cela donne 2 629 personnes recensées dans les rues, notamment dans le 19e arrondissement, où leur nombre a fortement augmenté (664 contre 466 en 2019).

Leur présence a en revanche décliné dans les 18e et 10e arrondissements.

558 personnes sans-domicile ont par ailleurs été recensées dans les gares, métros, urgences hospitalières, parkings ou immeubles HLM. Enfin, 365 autres ont été comptabilisées dans les bois, les jardins et les bords du périphérique. Dernier chiffre: 12% des personnes comptabilisées étaient des femmes.

Metz, Rennes, Grenoble

Cette opération n’est pas une intervention sociale mais un outil qui a pour finalité de mieux connaître les personnes en situation de rue. Outre Paris, de nombreuses villes pratiquent déjà cette démarche, comme New York, Bruxelles, Athènes, Sydney…. Et en France, il y a également Metz, Rennes, Grenoble, Montpellier, Toulouse et Lyon.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer