Voyages.Le Cotonou de Flora Coquerel

crédit photos :Yann Bohac/crowdspark.com/AFP - Issouf Sanogo/AFP – Wladimir Bulgar/Science Photo Library/AFP- Olivier Laban-Mattei/AFP - Dan Kitwood/Getty Images/AFP - Mint Images/AFP - Joël Andrianoméarisoa, Le Bal, 2016-2017/Thomas Garnier

En plus d’être belle, cette ancienne Miss France (2014) est aussi une femme engagée. Et c’est au Bénin, d’où sa maman est originaire, qu’œuvre son association, Kelina. Flora Coquerel se rend donc au moins une fois par an à Cotonou, une ville à la chaleur moite chargée de souvenirs d’enfance. Voici ses adresses fétiches dans la plus grande ville du Bénin.

Acheter du wax à Dantokpa

C’est le plus grand marché de tissus d’Afrique de l’Ouest. On y retrouve les fameux tissus wax – qui étonnamment sont d’origine néerlandaise. Grâce au documentaire que j’ai tourné, Wax in the City, j’ai découvert les moindres recoins de cet immense marché. Les stands sont tenus exclusivement par des femmes. Ce sont les descendantes des Nanas Benz (des commerçantes qui ont fait fortune en vendant des pagnes à Lomé et qui roulaient en Mercedes Benz, d’où leur surnom, ndlr).

Boulevard Saint-Michel, Cotonou

Se prélasser à Obama Beach

Toute la jeunesse de Cotonou vient se retrouver sur cette plage pour faire la fête. On y organise des événements, des concerts. Elle est aussi très fréquentée par les familles. Il y a des jeux pour enfants. On peut y aller juste pour se balader en fin de journée, manger un morceau, siroter un cocktail devant la mer ou y passer une journée en mode farniente. C’est l’un des coins les plus agréables de la ville.

Regarder les artisans à l’œuvre

Dans le même quartier que celui du marché aux tissus, vous pouvez continuer vos achats au centre artisanal. C’est un endroit assez touristique – car mentionné dans tous les guides –, mais idéal pour ramener des bibelots et autres petits souvenirs, fabriqués sous vos yeux par les artisans locaux : sculptures en bois, masques, motos métalliques, colliers… Et si vous avez l’œil, vous pourrez y chiner des pièces anciennes assez rares.

Centre de promotion de l’artisanat, boulevard Saint-Michel, Cotonou

S’attabler à La Cabane d’As

Et si vous avez un petit creux après tous ces marchandages, n’hésitez pas à aller à La Cabane d’As : ce restaurant appartient à mon oncle ! On y mange des grillades, des bananes plantain et des plats locaux, frais et délicieux (notamment du foufou réalisé à partir d’ignames bouillies). Idéal à l’heure du déjeuner, pour profiter de la belle terrasse. Si vous y allez le soir, le lieu se transforme en discothèque !

Dans l’enceinte du Centre de promotion de l’artisanat, boulevard Saint-Michel, Cotonou

Visiter la fondation Zinsou

Cette fondation possède deux musées, l’un à Cotonou et l’autre à Ouidah. Celui de la capitale économique consacre ses 3 000 m2 aux œuvres d’artistes béninois et africains contemporains. Le lieu est magnifique et l’entrée gratuite. Car la raison même de cette institution, dirigée par Marie-Cécile Zinsou, c’est de mettre l’art à la portée des enfants du pays. Pari gagné : ils constituent environ 60 % des visiteurs. 

Rue des Missions, R 7012, En face du commissariat central, Cotonou

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer