Voyages.Le Dubaï de Nezha Alaoui

Crédits photo : Mayshad - Calle Montes/Photononstop/AFP – Al Maha- Frédéric Soreau/Photononstop/AFP – Karim Sahib/AFP – La Petite Maison

“Au départ, je trouvais cette ville trop fantasque et décalée dans la folie des grandeurs, concède la créatrice de la marque de luxe Mayshad et présidente de la fondation philanthropique éponyme. J’avais l’impression que tout pouvait s’écrouler tellement ça me semblait artificiel. Mais, à force de m’y rendre pour des raisons professionnelles, j’ai commencé à admirer et à respecter la conception visionnaire des Al Maktoum, la famille régnante, pour imaginer une telle cité dans une région traditionnellement fermée.” Elle nous livre quatre bons plans pour nous faire apprécier la “Dubaï way of life”.

Nager avec les dauphins

Moi qui ai une nette prédilection pour les hôtels intimistes, je rechigne à séjourner dans les grands complexes clinquants avec pléthore de cars de touristes. Mais j’ai été conquise par la semaine que nous avons passée à l’hôtel Atlantis avec mes enfants. Dans cet établissement situé sur la fameuse île artificielle en forme de palmier, ils ont pu nager avec les dauphins et se livrer à nombre d’activités aquatiques. Si bien que l’on n’a pas eu besoin de sortir de l’hôtel. Repos et sérénité assurés.

Atlantis Hotel Crescent Road, Dubaï

Tutoyer les antilopes

Je ressens le besoin de renouer avec la nature dès que je passe plusieurs jours d’affilée dans une grande métropole. Quand, après de séances intenses de travail, je veux me ressourcer, je saute dans un Uber et, une demi-heure plus tard, je me retrouve au milieu des dunes. L’Al Maha Resort est une révélation. Il a la modestie de certains lieux marocains, ce qui est assez inattendu à Dubaï. Et, cerise sur le gâteau, il se trouve non loin d’une réserve naturelle. On dort sous les tentes, avec tout le confort, et, au réveil, on peut recevoir la visite d’une antilope. Déconnexion garantie.

Al Maha, Dubaï Desert Conservation Reserve, Dubaï-Al Ain Road

Découvrir des talents contemporains

Alsarkal Avenue, située dans le quartier industriel d’Al Quoz, regroupe plusieurs galeries d’art. The Mine, qui porte bien son nom, fait partie de celles que je préfère pour la sélection d’artistes atypiques qu’elle propose et le bel espace qu’elle occupe. Si vous êtes féru d’art contemporain, programmez votre séjour lors de la foire Art Dubaï, qui se déroule au début du printemps. C’est un événement exceptionnel qui mérite largement le détour.

The Mine, Street 8A, Al Industrial 1, Warehouse 38, Dubaï

Faire un tour du monde des saveurs

Pour un déjeuner professionnel, le Dubaï International Financial Center est le quartier idéal. Dans cette plateforme financière internationale, qui s’étale sur près de 110 hectares, vous aurez le choix entre les meilleures tables au monde. Vous pouvez aussi bien vous attabler à La Petite Maison (photo), l’institution niçoise, qui propose une cuisine méridionale, ou opter pour Le Zuma, une enseigne londonienne où l’on se régale de makis et autres spécialités japonaises. Parmi la centaine de restaurants et cafés et du quartier, impossible de ne pas trouver son bonheur.

Dubaï International Financial Center, Sheikh Zayed Road, Dubaï

MAGAZINE OCTOBRE 2017

RECETTES DU RAMADAN

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer