Cinéma.L'actrice anti-Assad May Skaf inhumée à Dourdan

crédit photo : Zakaria Abdelkafi/AFP

On se souviendra d'elle comme l'une des premières artistes syriennes à avoir eu le courage de prendre position contre le régime de Bachar al-Assad. A l'âge de 49 ans, l'actrice syrienne, May Skaf a été enterrée vendredi à Dourdan dans l'Essonne.

On la connaissait pour des rôles dans des films de Maher Kaddo ou pour ses nombreux passages dans des séries télévisées syriennes, populaires dans le monde arabe. L'actrice May Skaf, née en 1969 à Damas d'un père musulman et d'une mère chrétienne, s'est trés vite interessé au théâtre, Inspirée par le dramaturge Saadallah Wannous qu'elle considère comme une vraie source d'inspiration, elle milite très jeune pour la cause palestinienne.

Après des études en littérature française à Damas, elle se tourne vers le théatre et apparait dans des films et surtout dans des séries télévisées. Elle passera même à la transmission car elle lance en 2004 un centre d'enseignement d'art dramatique, Teatro.

Mais plus que sa carrière d'artiste, c'est en tant que militante politique qu'on se rappellera d'elle. Outre une tribune publiée en 2011, elle prendra plusieurs fois position contre le régime de Bachar Al Assad. Elle en subira les conséquences notamment avec des interdictions de voyages et la fermeture de son centre Teatro.

Surnommée la "fleur de la révolution", elle vient en France et s'installe à Dourdan dans l'Essonne. Emportée par un anévrisme, ses funérailles, vendredi, ont vu la participation de plusieurs centaines de syriens de la diaspora culturelle.

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

IL RACONTE

ON A TESTE

VOYAGES

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

RECETTES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer