Culture.Salon LittExil : un autre regard sur les parcours d'exilés

D'hier à aujourd'hui, les exilés ont bien souvent raconté leur parcours. Le salon LittExil met un coup de projecteur sur ces récits.

LittExil

« Pour obtenir refuge et exister, les migrants d’aujourd’hui doivent eux aussi produire des récits », des mots décrivant clairement l'ambition de ce quatrième Salon des littératures de l’exil et de la migration (LittExil).

Auteurs, graphistes et de nombreux acteurs de cette littérature viendront à la rencontre de leurs lecteurs, le 15 février au Musée national de l’histoire de l’immigration (Paris 12e). 

La rentrée littéraire ayant été riche concernant les récits de l'exil, le Salon LittExil sera l'occasion de mettre en avant des auteurs confirmés comme des nouveaux venus.

Prix littéraire

Le prix littéraire de la Porte Dorée 2020, délivré lors du salon, permet le mise en lumière d'artistes et d’œuvres diverses.

Le dernier lauréat du prix était Omar Benlaâla pour son ouvrage Tu n’habiteras jamais Paris (Ed. Flammarion, 2018) dans lequel il parle du parcours de son père, venu de Kabylie à Paris en 1963.

Cette année, dans la présélection, se retrouve un auteur confirmé, également réalisateur, Mehdi Charef pour son récit autobiographique Rue des pâquerettes (Eds Hors d'atteinte, 2019), revenant sur son enfance dans le bidonville de Nanterre dans les années 60.

Également dans la présélection, Sofia Aouine, reporter radio, qui publie son premier roman Rhapsodie des oubliés (Ed. La Martinière, 2019), racontant le quotidien du quartier de Barbès, la Goutte d'Or (Paris 18e).

La cérémonie de remise du Prix littéraire de la Porte Dorée 2020 aura lieu le 14 mai. 

Exil

Fruit d'une association entre le Musée national de l’histoire de l’immigration et le Collège d’études mondiales de la Fondation Maison des sciences de l’homme, l'organisation du Salon des littératures de l’exil et de la migration, à la porte Dorée (Paris 12e), dans ce musée qui abrite également la médiathèque Abdelmalek Sayad, prend tout son sens :

« Cette littérature occupe une place unique au Musée national de l’histoire de l’immigration : les collections de la médiathèque réunissent désormais plus de 4 000 titres confondant les époques et les genres (romans, nouvelles, poésie, théâtre, correspondances, essais, biographies) et accueillent des rencontres d’auteurs ».

IL RACONTE

CHRONIQUES

LES DOSSIERS DU MAGAZINE

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


ENVOYE SPECIAL

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer