Dossier du Courrier.Autopsie du racisme ordinaire

En octobre 2016, Robert Ménard, le maire de Béziers, proche du FN, lance une choquante campagne d’affichage anti-migrants dans les rues de la ville. (crédit photo : Pascal Goyot/AFP)

Pas moins de 882 actes racistes enregistrés en France pour la seule année 2016. Et 7 521 affaires à teneur raciste portées devant les juridictions pénales dans l’Hexagone au cours de la même période. Un racisme qui fait peur et est pourtant devenu ordinaire. Le Courrier de l'Atlas y consacre un dossier

Nous vous proposons une immersion dans le monde terrifiant de la fachosphère, ses 10 000 sites, blogs et autres fanzines, où la parole haineuse coule à flots. La linguiste Marie Treps retrace la généalogie des mots devenus racistes, alors qu’étymologiquement rien ne les prédisposait à l’être. Comment les termes que nous employons contribuent-ils insidieusement à banaliser le rejet de l’autre, voire à sa déshumanisation ? L’image de ses enfants de la Manif pour tous, insultant et jetant des bananes à Christiane Taubira, en 2013, lors d’un de ses déplacements en tant que garde des Sceaux est probablement l’une des plus choquantes illustrations de ce racisme ordinaire. Une preuve supplémentaire, s’il en faut, que la bataille contre les préjugés est loin d’être acquise.

La culture à la rescousse

Loin aussi de faire cause commune, les différentes associations qui militent pour une plus grande égalité sont désormais “racisées” mais n’ont pas forcément gagné en efficacité. Pour sa première grande exposition depuis sa réouverture en 2017, le Musée de l’Homme explore justement cette question sous toutes ses coutures. “Nous et les autres, des préjugés au racisme” revient sur le rôle des scientifiques dans la construction d’une prétendue hiérarchie des races, donne à voir trois cas historiques de racisme institutionnalisé et dresse un état des lieux de la discrimination dans la France d’aujourd’hui. Partisans d’un meilleur vivre-ensemble, les acteurs de la nouvelle scène humoristique font aussi le choix de dénoncer les clichés qui ont alimenté les sketchs de leurs aînés.

La suite du dossier : 

Extension du domaine de l’insulte

Au cœur de la fachosphère

Antiracisme : Les nouveaux visages de la lutte

La haine de l’autre, ça se déconstruit

Contre les clichés, le rire

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer