Dossier du Courrier.Cancer : parlons-en sans tabou

crédit photo : Julien Rocher/Flashsport/AFP

Evoquer le cancer, c’est parler de la cause majeure de décès dans le monde. Dans nos cultures méditerranéennes, le sujet est tabou. Par superstition, par pudeur, on se tait. Ce silence laisse le champ libre à la maladie. Il empêche la prévention, le dépistage et donc la guérison.

Car plus le diagnostic est posé tôt, plus les chances de survie grandissent. Dans ce numéro, nous rendons hommage à ceux qui par leurs diverses actions, font vivre l’espoir chez les personnes atteintes par le mal du siècle. De la fondation Lalla Salma au Maroc à un ancien directeur de Twitter, Othman Laraki, qui a mis au point des tests de détection des cancers, du personnel hospitalier au chevet des malades à ces familles qu’il faut accompagner, de ces femmes magnifiées par des photographes à l’impressionnante Nadia, qui nargue la maladie en courant des marathons.

A chacun sa résilience. Avec ce dossier, nous voulons signifier aux personnes atteintes qu’elles ne sont pas seules à se battre contre la maladie, que leurs soutiens sont actifs. L’humoriste Pierre Despogres disait : “Je n’ai pas le cancer. Je ne l’aurais jamais. Je suis contre !” Nous aussi, ne pas en parler, on est contre !

RECETTES DU RAMADAN

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

ON A TESTE

VOYAGES

IL RACONTE

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer