Dossier du Courrier.Familles d'aujourd'hui

crédit photo : Godong/BSIP/AFP

Si le poids des traditions demeure important chez les enfants d’immigrés, qui restent, selon les sociologues Beate Collet et Emmanuelle Santelli, “tributaires des normes matrimoniales relevant de l’univers culturel et religieux de leurs parents”, ces derniers ne nourrissent pas moins des aspirations personnelles, qui entrent (ou pas) en conflit avec les souhaits de leurs ascendants. Et bien que le mariage continue d’être un passage obligé pour la plupart des couples, certains s’en affranchissent.

Il en va de même pour la parentalité, qui peut prendre divers chemins, dont l’adoption. Si bien qu’à la faveur des recom­po­sitions­ familiales, de nouveaux liens se tissent et des familles atypiques naissent, non sans réinventer les rôles dévolus à chaque membre du couple.

Ce vent nouveau touche chacun des aspects de la vie familiale, dont la répartition des tâches domestiques et parentales. Elle a aussi des répercussions sur les sacro-saintes règles de l’héritage au Maroc, discriminantes pour les femmes, et qui font aujourd’hui l’objet d’un nécessaire débat dans le pays.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer