La Série Société.Droits des femmes : Au Maghreb, la lutte continue !

crédit photo : Fethi Belaid/AFP

Savez-vous que les femmes tunisiennes ont obtenu le droit de vote en 1956 soit une dizaine d’années à peine après les Françaises ? Il faut souligner que le pays du Jasmin occupe une place à part au Maghreb en matière d’égalité entre les genres. Il est l’un des plus modernes du monde arabe. Pour la petite histoire, la Tunisie célèbre les droits des femmes deux fois par an. Le 8 mars, lors de la Journée internationale des droits des femmes et le 13 août, date anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel (CSP), qui est devenu un jour férié.

 

Au Maroc, la loi contre les violences faites aux femmes a été définitivement adopté le 14 février dernier. Elle incrimine pour la première fois "le harcèlement, l'agression, l'exploitation sexuelle ou les mauvais traitements contre les femmes”. Petit à petit, donc, les mœurs évoluent mais concrètement où en sont les législations au Maghreb ? Nous avons réalisé un tour d’horizon de la condition féminine au Maroc, en Algérie et en Tunisie. Qu’en est-il en matière d’attribution du logement familial en cas de divorce, de droit de vote, de droit à l’avortement ou de la reconnaissance juridique des enfants nés hors mariage ?

Nous avons également donné la parole à Leyla Dakhli, chercheuse au CNRS sur la question du statut de la femme au Proche et Moyen-Orient, et qui a codirigé l’ouvrage “Des engagements féminins au Moyen-Orient (XXe-XXIe siècles)”, publié en 2010 aux éditions La Découverte. 

La suite du dossier : Droits des femmes, la lutte continue

Droits des femmes : Où en est la loi au Maghreb ?

Leyla Dakhli : "Le discours religieux a pris le pas sur l'égalité"

MAGAZINE MARS 2018

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer