Maroc-ONU. Ouverture à Genève d’une table ronde sur le Sahara marocain

L’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler. PATRICK SEEGER / DPA / dpa Picture-Alliance / AFP

Une délégation marocaine se rendra à Genève les 5 et 6 décembre pour participer à une table ronde au sujet du différend régional sur le Sahara marocain, a indiqué lundi 3 décembre, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale.

Cette participation fait suite à l’invitation de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler, adressée le 28 septembre et le 23 novembre, au Maroc, à l’Algérie, au polisario et à la Mauritanie. La délégation marocaine conduite par Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères de la Coopération internationale, comprendra Omar Hilale, représentant permanent du Royaume du Maroc auprès des Nations unies à New York, Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, Ynja Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab et Fatima Adli, acteur associatif et membre du Conseil municipal de Smara.

Selon des sources diplomatiques, il ne s'agira pas «d'une réunion de négociations », mais plutôt d'une «table ronde». «C'est une formule 2+2», les deux parties en conflit Maroc et Polisario d'un côté, et les voisins mauritanien et algérien de l'autre.

Nommé en 2017, l'ancien président allemand Horst Köhler a déjà rencontré les différentes parties au conflit en début d'année, mais de manière distincte. Fin juin-début juillet dernier, il avait effectué une tournée régionale qui l'avait conduit à Alger, Nouakchott, Tindouf, Rabouni, Rabat, Laayoune, Smara et Dakhla.

Le 6 mars dernier, une délégation marocaine s’est rendue à Lisbonne pour des discussions bilatérales avec Horst Köhler. La délégation marocaine était conduite par le ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita et  comprenait  également Omar Hilale, représentant permanent du Maroc à l'ONU, Sidi Hamdi Ould Errachid, président de la région Laâyoune-Sakia El Hamra, et Ynja Khattat, président de la région Dakhla-Oued Eddahab.

Lors des rencontres avec Horst Köhler à Lisbonne la délégation marocaine  a été guidée par les fondamentaux de la position nationale  tels que soulignés dans le discours du roi Mohammed VI le 6 novembre 2017, à savoir « Un plan d'autonomie pour le Sahara ».

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer