Maroc.Un ambitieux plan de développement des énergies renouvelables lancé par le roi Mohammed VI

Le roi Mohammed VI a demandé à réviser à la hausse les ambitions initialement projetées en matière d’énergies renouvelables qui sont ainsi appelées à dépasser l’objectif actuel de 52% du mix électrique national à l’horizon 2030.

Le roi du Maroc a donné des orientations au chef du gouvernement dans ce sens, lors d’une séance de travail dédiée au déploiement de la stratégie des énergies renouvelables,  le 1er novembre, en vue de densifier et encourager la force d’exemplarité de l’administration publique et ce, à l’instar des mesures édictées lors du discours royal du 20 août dernier. Les bâtiments publics devront montrer l’exemple en recourant autant que possible aux énergies renouvelables, en maximisant ainsi l’efficacité énergétique et réalisant des économies significatives.

De même, le roi Mohammed VI a souligné la nécessité d’adopter un programme intégré additionnel visant à adosser à toutes les stations de dessalement d’eau programmées, des unités de production d’énergies renouvelables permettant de leur assurer une autonomie et des économies énergétiques. Il s'agit de s'appuyer prioritairement sur les gisements disponibles à proximité des stations, à l’instar du projet éolien à Dakhla, et d'explorer de nouvelles sources d’énergie, telle la transformation énergétique des déchets (la Biomasse) dans les grandes métropoles comme l’agglomération de Casablanca.

Au terme de cette séance de travail, le roi Mohammed VI, tout en se félicitant des réalisations enregistrées à ce jour, a tenu à rappeler qu’en se basant sur une stratégie pertinente et audacieuse, tout projet, déployé de façon responsable et rigoureuse, ne peut que se traduire en dynamique vertueuse de développement et de progrès.

L’année 2018 a été ainsi marquée par la concrétisation des objectifs, conformément au calendrier arrêté lors de la précédente réunion de travail présidée par le roi Mohammed VI en avril dernier, notamment la mise en exploitation de l’ensemble du complexe solaire Noor Ouarzazate (580 MW), qui avec la synchronisation réussie de la tour Noor Ouarzazate III, consacre sa position du plus grand complexe multi-technologique solaire en opération au monde.

Ont été également achevées les centrales solaires Noor Laayoune I et Noor Boujdour I pour une capacité cumulée de 100 MW. Ces deux centrales ont été réalisées dans le cadre d’un schéma de financement innovant ayant eu recours à la première émission obligataire verte au Royaume.

L’année 2019 connaîtra également le lancement du projet de repowering du parc éolien de Koudia El- Baida, premier projet éolien développé au Maroc et mis en exploitation en 2000 par l’ONEE. Ce projet de repowering qui consiste à porter la capacité du parc de 50 à 120 MW, permettra de tirer avantage des derniers progrès technologiques en la matière et d’améliorer la valorisation du gisement éolien dont disposent les provinces du nord du Royaume. Une telle démarche constitue une première en Afrique et dans la région MENA.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer