Politique.Bilan du grand débat voulu par Emmanuel Macron

01 mars 2019, France Strasbourg: Des participants à un débat citoyen discutent de leurs souhaits en matière de politique de la ville de Strasbourg. Il y a environ deux mois, Emmanuel Macron avait lancé le "Grand débat national" en réponse à la mobilisation des Gilets jaunes. VIOLETTA HEISE / DPA PICTURE-ALLIANCE / AFP

Clap de fin pour ce moment de démocratie en réponse à la mobilisation des Gilets jaunes. Pendant 2 mois, des réunions publiques ont eu lieu partout en France.

L’heure va maintenant être à l’analyse de la masse d’idées proposées par les Français qui auront bien voulu jouer le jeu du grand débat national : plus de 10 000 réunions publiques ont eu lieu dans le pays, et plus d’1,4 million de contributions ont été recensées sur le site internet prévu à cet effet, chiffre à relativiser toutefois puisque que chaque contributeur a laissé en moyenne 4 propositions.

Prochaine étape : le gouvernement va faire le tri dans ces pistes de réflexion. Pour cela, des sociétés spécialisées dans le traitement informatique des données de masse ont été sollicitées.

Fiscalité, santé, éducation

Toutes les régions de France semblent avoir pris part à ce débat. Les jeunes ont été nettement moins présents que les retraités, comme souvent dans ce type de réunions.

Ce sont les maires qui ont pris le relai de ce moment démocratique en organisant ces rendez-vous publics. La fiscalité, la transition écologique ainsi que la santé, la culture ou encore l’éducation et le pouvoir d’achat semblent avoir retenu particulièrement l’attention des Français.

Un mois pour se prononcer

A l’heure actuelle, les principales mesures concrètes qui ont été le plus largement proposées sont : le rétablissement de l’ISF, la reconnaissance du vote blanc, la lutte contre les déserts médicaux ou encore l’indexation des retraites sur l’inflation. La balle est maintenant dans le camp des décideurs pour savoir quelle priorité sera donnée à tel ou tel sujet.

Emmanuel Macron s’est donné un mois pour se prononcer. Dans ce laps de temps, il poursuivra ses déplacements en région, par le biais de plusieurs conférences citoyennes régionales les 15-16 et 22-23 mars.

Début avril, des débats auront lieu au Parlement. Mi-avril, ce grand débat devrait être définitivement clos.

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

LES SERIES DU MAGAZINE

RECETTES

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer