Proche-Orient. Salah Hamouri emprisonné depuis 300 jours

Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, arrêté le 23 août 2017 par les forces israéliennes et incarcéré sans inculpation ni réel procès, depuis.

300 jours. Cela fait 300 jours que Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est détenu arbitrairement en Israël. "A quelques jours de la fin de sa peine, nous n'avons aucune garantie qu'il sera libéré, la prolongation de la peine étant toujours à craindre. L’Etat français doit enfin obtenir se libération", demande ardemment son comité de soutien. 

Le 23 août 2017, trois jours après avoir obtenu son diplôme d'avocat, Salah Hamouri, était arrêté par l'armée israélienne à son domicile de Jérusalem puis placé arbitrairement "sans procès et sans charge" en détention administrative pour six mois, une durée renouvelable indéfiniment comme le prévoit la loi israélienne. Une peine qui avait été reconduite pour quatre mois le 28 février dernier. 

Salah Hamouri doit officiellement sortir le 30 juin mais son épouse, Elsa Lefort, une Française du Val-de-Marne, redoute que sa peine soit reconduite. 

"Lors de l’audience dite de "mi-peine", le 22 mai, le juge israélien a laissé planer la prolongation de trois mois de l’emprisonnement de mon mari", explique-t-elle attristée. 

"Cet arbitraire est une machine infernale. On affirme sans jamais avoir à prouver et on ajoute des peines de prison à l’infini", dénonce encore inquiète Elsa Lefort. 

Ce n'est pas la première fois que Salah Hamouri a affaire à la justice israélienne.
Celui qui était alors étudiant avait été incarcéré entre 2005 et 2011.

Salah Hamouri avait été reconnu coupable par un tribunal militaire d'avoir voulu assassiner le rabbin Ovedia Youssef et d'appartenir au FPLP (Front Populaire de Libération de la Palestine), une organisation jugée terroriste par Israël. Des accusations fausses selon Hamouri.

A quelques mois de la fin de sa peine, Alain Juppé, alors ministre des Affaires étrangères, avait fini par admettre que le dossier d'accusation contre Salah Hamouri était vide. 

Nadir Dendoune

Lire sur le même sujet :

Emmanuel Macron refuse de recevoir l'épouse de Salah Hamouri détenu en Israël

L'acharnement de la justice israélienne contre Salah Hamouri continue

Triste anniversaire pour Salah Hamouri

Ivry-sur-Seine. Le portrait de Salah Hamouri affiché sur la façade de l’hôtel de ville a été vandalisé

"En France, pour être traité comme un citoyen à part entière, il vaut mieux s’appeler Romain que Salah", Elsa Lefort, épouse de Salah Hamouri

Stains - Le maire convoqué au tribunal pour sa banderole en hommage à Salah Hamouri

Le procureur demande le renouvellement de la détention administrative de Salah Hamouri

Emmanuel Macron demande à Netanyahou la libération de Salah Hamouri

Trois mois d'emprisonnement pour Salah Hamouri, l'avocat français détenu en Israël

La lettre émouvante de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien détenu arbitrairement en Israël depuis le 23 août

Le Quai d'Orsay demande la libération de Salah Hamouri et dénonce la détention administrative

Depuis deux mois, Salah Hamouri, avocat franco-palestinien est détenu arbitrairement dans une prison israélienne

L'Etat français promet d'intervenir en faveur de Salah Hamouri, avocat franco-palestinien détenu en Israël

Les proches de Salah Hamouri seront reçus le 9 octobre à l'Elysée... par un conseiller

Le syndicat des avocats de France condamne l'incarcération de Salah Hamouri en Israël

"On m'a taxé d'antisémitisme parce que je soutiens mon confrère Salah Hamouri emprisonné en Israël", Alexandre Braud, avocat au barreau de Béthune

Salah Hamouri condamné... à purger la fin de son ancienne peine

Salah Hamouri placé en détention administrative pour six mois

La détention de Salah Hamouri prolongée de 48h

Salah Hamouri de nouveau arrêté par l'armée israélienne

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

LES SERIES DU MAGAZINE

Articles les + lus


Agenda


TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer