Russie 2018.Groupe B : Le défi palpitant du Maroc

Russia 2018 - Groupe B. AFP

Dans un groupe extrêmement relevé, avec le Portugal, champion d’Europe en titre, l’Espagne favorite annoncée et l’Iran, un team assez coriace dont il faut se méfier, le Maroc devra réaliser un exploit pour rejoindre le second tour de la compétition.

Portugal 

Sélectionneur : Fernando Santos / Capitaine : Cristiano Ronaldo / Dernière participation au mondial : 2014 (Phase de poule) / Classement Fifa : 4e

La liste des 23

Gardiens : Anthony Lopes (Lyon/FRA), Beto (Goztepe/TUR), Rui Patrício (Sporting/POR).

Défenseurs : Bruno Alves (Rangers/ECO), Cédric Soares (Southampton/ANG), José Fonte (Dalian Yifang/CHN), Mário Rui (Naples/ITA), Pepe (Besiktas/TUR), Raphael Guerreiro (Dortmund/ALL), Ricardo Pereira (FC Porto/POR), Rúben Dias (Benfica/POR).

Milieux : Adrien Silva (Leicester/ANG), Bruno Fernandes (Sporting/POR), João Mário (West Ham/ANG), João Moutinho (Monaco/FRA), Manuel Fernandes (Lokomotiv/RUS), William Carvalho (Sporting/POR).

Attaquants : André Silva (AC Milan/ITA), Bernardo Silva (Manchester City/ANG), Cristiano Ronaldo (Real Madrid/ESP), Gelson Martins (Sporting/POR), GonçaloGuedes (Valence/ESP), Ricardo Quaresma (Besiktas/TUR).

Forme actuelle 

Le champion d’Europe arrive en Russie avec un statut à tenir. Après une phase de qualification relativement sereine (9 victoires et 1 défaite en 10 matchs), les Portugais devront faire face à un calendrier désavantageux : Premier match contre l’Espagne, second contre le Maroc.

Le sélectionneur Fernando Santos continue de s’appuyer sur une majeure partie de son groupe victorieux à l’Euro, bâtie autour de Cristiano Ronaldo. A cela s’est ajoutée une nouvelle génération de jeunes joueurs déjà référencés en Europe (Bernardo Silva, Guedes, Martins…).

Critiqué pour son jeu jugé parfois trop défensif, Fernando Santos tente maintenant de développer un jeu offensif plus séduisant. Les 3 matchs de préparation contre la Tunisie, la Belgique et l’Algérie ont confirmé cette tendance : toujours solide défensivement, mais perfectible en attaque.

Joueur à suivre : Gonçalo Guedes

Et si c’était lui le complément parfait de Cristiano Ronaldo en attaque ? Le joueur appartenant au Paris Saint-Germain et prêté à Valence cette saison, fut la révélation de la première partie de saison en Liga (5 buts, 9 passes décisives).

Plus à l’aise dans l’axe et pouvant évoluer sur un côté, Guedes est un joueur de devoir. Efficace dans l’exécution du pressing, apportant de la verticalité et de la profondeur dans le jeu, le joueur constamment en mouvement est aussi précieux dans le repli défensif. De quoi soulager et aider son compère star de l’attaque.

Espagne 

Sélectionneur : Fernando Hierro (Julen Lopetegui étant démis de ses fonctions)  / Capitaine : Sergio Ramos / Dernière participation au mondial : 2014 (Phase de poule)/ Classement Fifa : 8e

Liste des 23 

Gardiens : David De Gea (Manchester United, ENG), Kepa Arrizabalaga (Athletic, ESP), Pepe Reina (Naples, ITA).

Défenseurs : Dani Carvajal (Real Madrid, ESP), Alvaro Odriozola (Real Sociedad, ESP), Jordi Alba (FC Barcelone, ESP), Nacho Monreal (Arsenal, ANG), Nacho (Real Madrid, ESP), Cesar Azpilicueta (Chelsea, ANG), Gerard Piqué (FC Barcelone, ESP), Sergio Ramos (Real Madrid, ESP).

Milieux de terrain : Sergio Busquets (FC Barcelone,ESP), Andrés Iniesta (FC Barcelone, ESP), Thiago Alcantara (Bayern Munich, ALL), Koke (Atlético de Madrid, ESP), Saúl (Atlético de Madrid, ESP), Isco (Real Madrid, ESP), Marco Asensio (Real Madrid, ESP), David Silva (Manchester City, ANG).

Attaquants : Lucas Vazquez (Real Madrid, ESP), Rodrigo Moreno (Valence, ESP), Iago Aspas (Celta, ESP), Diego Costa (Atlético, ESP)

Forme actuelle 

La Roja vient de se retrouver en moins de 24 heures, dans une situation de crise. Hier le Real Madrid annonçait avoir trouvé le successeur de Zinédine Zidane en la personne de Julen Lopetigui… coach de l’équipe d’Espagne et qui rejoindra le club Merengue après la compétition. Cette nomination a été vécue comme une trahison par le président de la fédération espagnole Luis Rubiales, qui ce midi a demis de ses fonctions l’entraineur, à tout juste deux jours du premier match contre le Portugal !

Cette décision d’ores et déjà très critiquée en Espagne, pourrait avoir un impact terrible sur le groupe espagnol et faire notamment les affaires du Maroc. Alors que la Roja impressionnait depuis quelques mois par la qualité de son jeu et notamment de celui de son milieu (Busquets, Alcantara, Iniesta, Isco, Siva, Asensio…), la seule interrogation résidait sur l’identité de l’attaquant de pointe entre Diego Costa, Rodrigo et Iago Aspas. Aujourd’hui les interrogations se comptent par milliers.

Joueur à suivre : Alvaro Odriozola

Le jeune latéral droit de la Real Sociedald (22 ans) a réussi à écarter la concurrence d’Hector Bellerin latéral droit d’Arsenal, du latéral de l’Atlético de Madrid Juanfran ou du joueur du Barça Sergi Roberto. Encore inconnu il y a quelques mois, le joueur qui a fêté sa première sélection en octobre contre l’Albanie, évoluait en 3e division espagnole, début 2017. Depuis, il a su gagner sa place en club et en sélection.

De gabarit moyen (1m75) il a tout du latéral moderne : rapide, il dispose d’un volume de jeu important, d’une qualité technique sûre et d’une vision de jeu rare pour un défenseur. Son but contre la Suisse l’illustre bien : une reprise de volée limpide à l’entrée de la surface. Bien qu'il vienne tout juste de se remettre de sa blessure, le titulaire du poste, Dani Carvajal n'est pas à 100% des ses capacités. Odrozola pourrait très bien occuper le couloir droit face au Portugal vendredi. Une histoire folle comme le football sait en produire.

Maroc 

Sélectionneur : Hervé Renard / Capitaine : Mehdi Benatia / Dernière participation au mondial : 1998 (Phase de poule) / Classement Fifa : 41e

Liste des 23

Gardiens : Mounir El Kajoui (Numancia/ESP), Yassine Bounou (Gérone/ESP), Ahmad RedaTagnaouti (IRT/MAR).

Défenseurs: Mehdi Benatia (Juventus/ITA), Romain Saiss (Wolverhampton/ENG), Manuel Da Costa (Basaksehir/TUR), Nabil Dirar (Fenerbahçe/TUR), Achraf Hakimi (Real Madrid/ESP), Hamza Mendyl (Lille/FRA).

Milieux: M'barek Boussoufa (Al Jazira/EAU), Karim El Ahmadi (Feyenoord/NED), Youssef Ait Bennasser (Caen/FRA), Sofyan Amrabat (Feyenoord/NED), Younès Belhanda (Galatasaray/TUR), Fayçal Fajr (Getafe/ESP), Amine Harit (Schalke 04/GER).

Attaquants: Khalid Boutaïb (Malatyaspor/TUR), Aziz Bouhaddouz (Sankt Pauli/GER), Ayoub El Kaabi (RSB/MAR), Nordin Amrabat (Leganés/ESP), Mehdi Carcela (Standard de Liège/BEL), Hakim Ziyech (Ajax Amsterdam/NED), Youssef En-Nesyri (Malaga/ESP).

Forme actuelle 

Le champion d’Afrique en titre aborde ce Mondial dans l’optique de faire taire les observateurs. Eliminer l’un des deux favoris relèverait d’un exploit fort pour les Lions de l’Atlas. Pour cela le coach Hervé Renard s’est appuyé sur un groupe compétitif. Exit Sofiane Boufal, mis au placard à Southampton, ou encore Rachid Alioui l’attaquant de Nîmes, insuffisamment remis de sa blessure au tendon d’Achille.

L’absence de ce dernier handicape le secteur offensif marocain. Que ce soit Boutaïb ou El Kaabi, aucun ne semble présenter à l’heure actuelle une alternative fiable et certaine. Durant les matchs de préparation, ce sont les milieux offensifs qui ont été le plus en vue, à l’instar d’Hakim Ziyech ou encore Younes Belhanda. Le Maroc dispose d’un milieu de terrain techniquement impressionnant et d’une défense à 5 solidement articulée du capitaine Mehdi Benatia.

Joueur à suivre : Hakim Ziyech

Longtemps en froid avec son sélectionneur Hervé Renard (il avait refusé une convocation en mars 2017 après sa non-participation à la CAN), le joyau marocain va disputer sa première compétition majeure. Pièce maîtresse de l’Ajax Amsterdam depuis de nombreuses saisons (9 buts et 15 passes décisives en championnat), le joueur est mis dans les meilleures conditions par son sélectionneur.

Evoluant derrière l’attaquant, il sera en outre jugé sur sa capacité à prendre le jeu à son compte et sur sa relation avec Younes Belhanda, coéquipier au profil de jeu similaire. Longtemps suivi par l’Olympique de Marseille, le joueur est annoncé avec insistance à l’As Roma, où son côté fuoriclasse pourrait séduire l’Italie.

Iran 

Sélectionneur : Carlos Queiroz / Capitaine : MasoudShojaei / Dernière participation au mondial : 2014 (Phase de poule) / Classement Fifa : 36e

Liste des 23 

Gardiens : Alirez Beiranvand (Persepolis), Rashid Mazaheri (Zob Ahan), Amir Abedzadeh (Maritimo/POR)

Défenseurs : Majid Hosseini (Esteghlal), Milad Mohammadi (Akhmat Grozny/RUS), Mohammad Khanzadeh (Padideh), Morteza Pouraliganji (Alsaad/QAT), Pejman Montazeri (Esteghlal), Ramin Rezaeian (Ostende/BEL), Roozbeh Cheshmi (Esteghlal)

Milieux : Ehsan Haji Safi (Olympiacos/GRE), Karim Ansarifard (Olympiacos/GRE), Masoud Shojaei (AEKAthens/GRE), Mehdi Torabi (Saipa), Omid Ebrahimi (Esteghlal), Saeid Ezatolahi (Amkar Perm/RUS)

Attaquants : Alireza Jahanbakhsh (AZ Alkmaar/HOL), Ashkan Dejaghar (Nottingham Forest/ANG), Mehdi Taremi (Al-Gharafa/QAT), Reza Ghoochannejhad (Heerenveen/HOL), Saman Ghoddos (Ostersunds/SUE), Sardar Azmoun (Rubin Kazan/RUS), Vahid Amiri (Persepolis) .

Forme actuelle 

L’Iran a largement dominé son premier groupe de qualification au Mondial, en récoltant 20 points sur 24 possibles. Elle s’est ensuite qualifiée sans encombre au troisième tour, finissant même devant la Corée du Sud. La « team Melli » dispute sa deuxième Coupe du monde consécutive après 2014 ou elle s’était illustrée pour avoir tenu tête au Nigéria et s’être inclinée contre l’Argentine seulement dans le temps additionnel.

Le coach Carlos Quieiroz dispose d’un effectif ayant en majeure partie connu l’aventure en 2014 et de nombreux joueurs évoluant maintenant en Europe. Il faudra se méfier de cette équipe talentueuse en attaque et de sa star Sardar Azmoun. L’Iran cherchera à rendre la vie dure à un groupe qui ne l’attend peut-être pas…

Joueur à suivre : Alizera Jahanbakhsh

L’ailier de l’AZ Alkmaar vient de se révéler aux yeux de l’Europe. Pour sa 3e saison au sein du club néerlandais il a tout simplement affolé les compteurs : 21 buts et 12 passes décisives en 33 matchs et le titre de meilleur buteur du championnat à la clé. Joueur plutôt altruiste, fort dans le 1 contre 1 et disposant d’une lourde frappe de balle. Son association avec Sardar Azmoun, l’autre star de la sélection, est attendue.

NajibTerzi

Lire aussi : Russie 2018. Groupe A : La chance de l'Egypte

IL RACONTE

CHRONIQUES

VOYAGES

EDITOS

ON A TESTE

Articles les + lus


Agenda


24 HEURES AVEC

RECETTES

TERROIR

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer