Société.Journée de solidarité pour les enfants palestiniens

Illustration - Manifestation pour célébrer la Journée de solidarité pour les enfants palestiniens. Sur le Champ de Mars, le 12 juillet 2018, à 14h. ABBAS MOMANI / AFP

Le but est de sensibiliser aux droits des enfants à vivre en paix. Sur le Champ de Mars, à 14h, seront présents des enfants de parents prisonniers palestiniens.

Le rendez-vous est à 14h, sur l’Esplanade du Champ de Mars, à Paris, au pied du « Mur de la Paix ». Un lieu symbolique en ce jour de solidarité avec ces enfants. Il s’agit d’une « journée d’action, pour les droits des enfants à vivre en paix, le droit à la protection contre toute forme de cruauté, le droit à l’égalité sans distinction d’aucune sorte », expliquent les organisateurs.

Réseau Barghouthi

Pour cette journée du 12 juillet, plusieurs villes de France accueillent des enfants de prisonniers politiques palestiniens. Au total, une centaine d’enfants venant des quatre coins de Palestine, dont l’un des parents est prisonnier politique, détenu par le gouvernement israélien, seront accompagnés par les villes françaises qui les accueillent durant l’été. Toutes ces villes sont membres du Réseau Barghouthi.

400 enfants palestiniens prisonniers

Le Réseau Barghouthi vise à dénoncer « la politique d’emprisonnement quasi systématique, les arrestations arbitraires, les entraves à la libre circulation, l’expansion illégale des colonies dans les territoires palestiniens ». Il a la volonté de faire connaître l’illégalité, au regard du droit international, des détentions de plus de 7 000 Palestiniens, hommes, femmes et 400 enfants de moins de 18 ans.

Pour les villes membres de ce Réseau, s’engager pour la libération des prisonniers politiques palestiniens « injustement et illégalement détenus au nom de leurs idées et leur engagement politique », c’est œuvrer pour la paix.

Citoyen d’honneur

Marwan Barghouthi est un député palestinien emprisonné en Israël depuis 2002. Il est une personnalité politique emblématique de Palestine et plus particulièrement du parti Fatah.

Le Réseau Barghouthi est constitué d’une trentaine de villes, qui ont élevé Marwan Barghouthi (ou un autre prisonnier politique) au rang de citoyen d’honneur.

C’est le cas de Aubervilliers, Avion, Allonnes, Bezons, Bondy, Brignoles, Chalettes-sur-Loing, Coulounieix-Chamiers, Creil, Douchy-les-Mines, Elne, Fourmies, Gennevilliers, Grenay, Haveluy, Ivry-sur-Seine, La Courneuve, La Verrière, Montataire, Stains, Trelissac, Unieux, Valenton, Vandœuvre, Villerupt, Vitry-sur-Seine…

Chloé Juhel

TERROIR

24 HEURES AVEC

EDITOS

IL RACONTE

ON A TESTE

VOYAGES

Articles les + lus


Agenda


CHRONIQUES

RECETTES

×

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liés à vos centres d'intérêt.

Fermer